AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Face cachée / Ellia [HOT. Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Face cachée / Ellia [HOT. Terminé]   Lun 30 Juil - 11:25


__________________________________________


Fin de semaine, dernière journée de travail mais pas pour autant la plus reposante. Oui être flic c'était du boulot parce qu'il y avait toujours des enflures qui faisaient des saloperies, la dernière affaire durait depuis quelques temps et on venait enfin de la boucler. On avait eu l'aide du FBI et je n'allais pas me voiler la face, même si ça ne m'avait pas plut au début, à deux équipes et avec une bonne collaboration on avait réussit à avancer et à arrêter le coupable surtout, c'est imbécile était fier de lui. Un taré. J'étais soulagé qu'il soit derrière les barreaux, je vais sûrement paraître dur mais pour certaine personne on aimerait bien réinstaller la peine de mort. Et dire qu'on pouvait entendre plein de jeunes maintenant dire qu'ils détestent les flics en leur donnant toute sorte surnoms mais ils ne se rendent pas compte qu'on leur évite de se faire tuer en arrêtant des salopards, ils ne voient que le côté emmerdant parce qu'on leur empêche de se droguer ou de rouler trop vite, enfin je ne leur en voulais pas non plus, moi aussi j'avais été jeune.

J'en finissais juste avec la paperasse, il était déjà tard mais au moins j'avais finit. J'allais enfin pouvoir avoir un peu de temps pour moi, en espérant ne pas entendre mon portable sonner. Je rangeais mes affaires et sortais enfin pour respirer un peu l'air frais de la nuit. Le ciel était dégagé, on pouvait voir les étoiles. Je mis mes mains dans mes poches et marcha quelques temps dans la rue. Je n'avais pas spécialement envie de rentrer chez moi, je vivais seul, même pas d'animal, je n'aurais pas assez de temps pour m'en occuper et je ne voulais pas en prendre si c'était pour qu'il soit malheureux. Bref donc je me baladais sans trop regarder où j'allais, de toute façon je connaissais bien la ville je n'aurais pas de mal à me repérer pour rentrer.

Je passais devant un bar et je crois que la on aurait presque put entendre le diable et l'ange chacun sur une de mes épaules se disputer. Il n'y avait pas trop de monde, le diable l'emporta, après tout une fois de temps en temps ça n'était pas grand mal, je n'étais pas un gros buveur non plus je n'allais donc pas boire à en vomir et à faire n'importe quoi. Je poussais enfin la porte du bar sans vraiment faire attention aux personnes présentent et partit directement m'assoir sur un tabouret devant le comptoir pour commander un verre qui arriva assez vite. J'allais boire la dernière gorgée quand une voix féminine m'interpella. Une voix que je connaissais, pas depuis très longtemps d'ailleurs. Je souris alors que je n'avais pas encore tourné la tête vers elle. Je l'aimais bien cette jeune femme, même si en travaillant ensemble je ne l'avais pas forcément fait remarquer. C'était peut-être la seule collègue que j'étais content de voir pendant ce moment de tranquillité après une longue enquête et beaucoup de travail.


Dernière édition par Jeff S. Carter le Sam 4 Aoû - 13:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
E. Heather Rhodes

∞ Live young, wild & free

⊱ statut matrimonial : Célibataire
⊱ où es-tu ? : Toronto
⊱ humeur : A faire la fête pour oublier
⊱ célébrité : Danielle Campbell
⊱ messages : 2005
⊱ inscrit le : 03/02/2011

MessageSujet: Re: Face cachée / Ellia [HOT. Terminé]   Ven 3 Aoû - 22:34



Pourquoi j'avais voulu devenir agent du FBI alors que c'était, premièrement, un monde d'homme et qu'en plus, on y voyait beaucoup d'horreur? Parce que je désirais sauver des vies. Je désirais aussi pouvoir permettre aux familles des victimes de faire leur deuil, aussi difficile que cela puisse être à faire. Je voulais les aider à reprendre leur vie en leur donnant au moins la "satisfaction" de voir le meurtrier, violeur ou que savais-je encore d'un des leurs en prison. Et certes, c'était un monde d'hommes. Mais je savais que j'y avais ma place. C'était sûrement le seul endroit où, finalement, je l'avais vraiment trouvée. C'était étrange quand on y pense. Mon passé ne m'aurait jamais dit que je deviendrais agent du FBI et que ce serait là que je me sentirais chez moi. Ce soir là, une nouvelle enquête était achevée. Enfin, le tueur en série avait été retrouvé. Un père de famille à qui nous n'avions rien à reprocher. Exemplaire, qui l'aurait suspecté? En plus de toutes les familles et vies qu'il avait gâché, cet homme avait aussi détruit les vies et le foyer stable de sa femme et de son fils. C'était malheureux. Collaborer avec les forces de police n'avait pas été si mal, au passage. On avait su trouver un terrain d'entente, malgré les difficultés du départ. Et puis... Jeff Carter n'était pas si méchant que cela, au final.

Quoi qu'il en était, le soir arrivait enfin. Notre collaboration prenait fin, tout en douceur, contrairement à la façon dont elle avait commencée. En fait, nous ne nous étions pas dis au revoir ou quoi que ce soit. J'avais simplement pris mes affaires et j'étais partis pour remplir le rapport à rendre à mes supérieurs. Puis, le soir tombé, j'étais seule dans mon appartement. Je soupirai et allai prendre une douche. En sortant, j'enfilai une robe et des talons. Rien à voir avec la façon dont j'étais lors de mes enquêtes, à savoir en jean et débardeur, veste. Je pris mon sac à main et montai en voiture pour aller en direction d'un bar, le premier que je trouvai. J'entrai et repérai alors Jeff. Je souris en allant vers lui.

-Jeff Carter. Je suis étonnée de te trouver ici.

Je m'approchai et m'installai à côté de lui. Je commandai un verre, une téquila. Le verre arriva assez rapidement. Je me demandais s'il allait remarquer que j'étais maquillée, un peu plus qu'à l'accoutumé, et la façon dont j'étais habillée. Attendez... Pourquoi je me demandais ça moi? Bref, peu importe, passons à autre chose.

-C'est étrange de se retrouver en dehors du travail. D'ailleurs... Ma présence te gène peut-être. Tu attendais quelqu'un?

Je m'étais tout de même quelque peu imposée sans savoir s'il n'attendait pas une femme ou un homme d'ailleurs. Il attendait peut-être une petite-ami ou un ami, ou même un groupe d'amis. Ainsi, s'il me le disait, je repartirais sans problème. Ma téquila servie, je me mis à boire une nouvelle gorgée, en silence, histoire de savoir si j'allais le gêner ou s'il était seul et que je pouvais donc rester ici.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

ANCIENNEMENT K. ELLIA DONOVAN

Love is their resistance... +
« Les expériences douloureuses de notre passé contribuent à forger ce que nous sommes aujourd'hui. » - William Glaser unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miamisunlights.forumgratuit.org/
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Face cachée / Ellia [HOT. Terminé]   Sam 4 Aoû - 14:30


__________________________________________


Finalement j'y était rentré dans ce bar, je savais à l'avance que j'allais me lâcher un peu sur l'alcool sans non plus boire à en dire des conneries plus grosse que moi,à vomir et a ne plus se rappeler de se qu'on a fait. S'il y a ben quelque chose d’insupportable c'est ça, ne pas se rappeler, on a juste peur d'avoir fait quelque chose qu'on aurait jamais fait en étant sobre. S'il y a quelque chose à quoi je ne m'attendais pas c'est bien à entendre la voix de ma collègue de FBI avec qui je venais de boucler une affaire. Et elle aussi était étonnée de me voir ici, c'était quand même un sacrés hasard c'est vrai mais ne dit-on pas que le hasard fait bien les choses ? Elle s'installa à côté de moi en commandant un verre et je tournais la tête vers elle.

Oui en effet ça faisait bizarre de la voir en dehors du travail, maquillée, coiffée différemment, en talon haut et en robe laissant apparaître ses jolie jambes habituellement cachées sous un jean. C'est la qu'on voit la différence entre les hommes et les femmes puisque moi j'étais à peu prêt pareil qu'au boulot. Elle faisait de l'effet, peut être bien qu'elle me faisait de l'effet en fait, je restais quand même un homme, je ne pouvais pas resté indifférent même si je n'allais pas la draguer comme un gros pervers pour autant. Mais rien ne m’empêchais de le souligner par contre.


"Tu es ravissantes comme ça"

Si elle me dérangeait ou si j'attendais quelqu'un ? Ah non ce n'est pas idéal pour les relations amoureuses d'être flic. Pas que je n'en voulais pas, au contraire moi j'aimerais bien avoir une femme que je serais content de retrouver tous les soirs mais je ne voulais pas qu'elle soit malheureuse de ne pas me voir assez souvent, parce que j'étais appelé pendant la nuit ou que je n'avais quasiment pas de week-end. Et puis j'avais des amis évidement mais j'étais entré ici sur un coup de tête donc personne n'était au courant.


"Tu ne me gênes pas du tout, je suis même content de te voir !"

Je souriais, ça avait quand même bien évolué par rapport au début de la collaboration qui avait commencé par une engueulade entre chef d'équipe. En fait c'était la première fois que je la voyais en dehors du travail, je pouvais donc la tutoyer et l'appeler Ellia ce qui était quand même plus agréable. Je bus une gorgée de mon verre en même temps qu'elle et le reposai.


"Je devrais peut-être aller chercher un costard histoire d'être à la hauteur"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
E. Heather Rhodes

∞ Live young, wild & free

⊱ statut matrimonial : Célibataire
⊱ où es-tu ? : Toronto
⊱ humeur : A faire la fête pour oublier
⊱ célébrité : Danielle Campbell
⊱ messages : 2005
⊱ inscrit le : 03/02/2011

MessageSujet: Re: Face cachée / Ellia [HOT. Terminé]   Lun 6 Aoû - 21:17

Ca faisait plaisir de voir que ma relation avec Jeff s'était améliorée. Et puis, nous étions en dehors du travail. Rien ne nous empêchait d'être amis. De nombreuses personnes étaient amis que ce soit au boulot ou à l'extérieur et rien ne les empêchait de travailler ensemble. Il y avait toujours des risques que Jeff et moi devions retravailler tout les deux mais peu importait. Même si je savais que nous resterions sans aucun doute très professionnels durant les éventuelles enquêtes que nous aurons ensemble en nous vouvoyant notamment, je savais aussi qu'en dehors du travail, ça pouvait être tout autre chose. La preuve, il se permit même un compliment. "Tu es ravissantes comme ça" Je souris avant de lui répondre:

-Venant de ta part, je dois dire que c'est assez flatteur. Merci du compliment.

Je lui demandai ensuite si je ne le dérangeais pas. J'ignorais quelles genre de relations il avait avec les autres en dehors de son emploi de flic. Je savais qu'il m'arrivait parfois d'avoir des coups d'un soir. Je n'étais pas capable d'avoir de relations amoureuses, c'était comme ça. J'étais pas faite pour ça et c'était ainsi, pas autrement. J'avais faillis, un jour, avoir une vraie relation. Ca remontait à quelques années maintenant. Les années universités. Malheureusement, ça n'était pas ce que j'avais imaginé et puis, au final, tout avait été terminé avant même d'avoir commencé. Un triangle amoureux dans lequel je n'avais peut-être pas tant que cela ma place... Ca avait été compliqué, j'avais souffert. J'avais ouvert mon coeur à cet homme et voila où ça m'avait menée. Alors non, je n'étais pas faite pour ça. Je me fermais comme une huître dés que les sentiments devenait un sujet trop imminent. Et je prenais bien souvent la fuite. Alors, je préférais nettement avoir des coups d'un soir, ça facilitait nettement la chose. "Tu ne me gênes pas du tout, je suis même content de te voir !" Je souris.

-Waouh! Toi qui es content de me voir? Serais-tu malade?

Je lui adressai un clin d'oeil en riant doucement. Je le charriais, ni plus ni moins. Il repris: "Je devrais peut-être aller chercher un costard histoire d'être à la hauteur" Sa remarque me fit rire une nouvelle fois.

-Je ne suis pas sûre qu'un costume soit suffisant pour que tu sois à la hauteur.

Encore une fois, je le charriais. Je me mis à le questionner un peu, toujours en souriant:

-Tu viens souvent dans ce bar? Ou tu en as un autre de prédilection? A moins que ce ne soit pas du tout ton genre en temps normal?

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

ANCIENNEMENT K. ELLIA DONOVAN

Love is their resistance... +
« Les expériences douloureuses de notre passé contribuent à forger ce que nous sommes aujourd'hui. » - William Glaser unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miamisunlights.forumgratuit.org/
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Face cachée / Ellia [HOT. Terminé]   Mar 7 Aoû - 15:15


__________________________________________


C'est vrai je la trouvais très jolie comme ça alors autant lui dire, ça ne peut que faire plaisir. D'habitude j'étais plus renfermé mais la c'était quelqu'un que je connaissais alors j'avais moins de mal à m'ouvrir et me laisser un peu aller. Je souriais et je riais même un peu, le fait d'être en dehors du travail sûrement puisqu'au travail j'étais tout le temps sérieux, et aussi... Je jetais un coup d’œil à mon verre quasiment vide, oui ça devait aider un peu ça aussi. Venant de ma part assez flatteur, elle ne devait pas s'y attendre alors que n'importe qui dans ce bar lui aurait dit la même chose, mais bon la plus part auraient dit ça avec une idée derrière la tête mais je pense qu'Ellia était capable de faire la différence.

Elle voulait savoir si elle me dérangeait, elle ne voulait pas s'imposer c'était normal mais étant rentré ici sans y avoir planifié j'étais seul donc qu'elle reste ne me posait aucun problème, au contraire ça me faisait un peu de compagnie. J'ajoutais même que j'étais content de la voir avant de rire en baissant la tête à sa remarque. C'est vrai que la première fois que je l'avais vu je n'avais pas été content du tout de la voir, elle m'avait parut beaucoup trop jeune pour mener une enquête mais elle m'avais démontré le contraire je n'avais donc plus aucune raison de ne pas être content de la voir. Et puis je savais qu'elle plaisantait. Elle aussi était différente de quand elle travaillait, plus décontractée. Je mit ma main sur mon front et la retirait rapidement.

"Ouh oui je suis brûlant !"

C'était faut bien sûr, mais après tout c'était plus agréable de plaisanter un peu. Je finissais mon verre et en commandait un autre puis me tournais à nouveau vers elle en disant que je devrais peut-être aller mettre un costar pour être à la hauteur, ce à quoi elle rit avant de rajouter que ça ne serait sûrement pas suffisant. Je souriais à nouveau, elle allait faire un record si elle continuait comme ça. Quand elle souriait ça me donnait envie de sourire, elle avait un magnifique sourire que je découvrais presque en fait.

"Attend de me voir en costume et on en reparlera"

Je n'étais pas quelqu'un de prétentieux, même si on m'avais souvent dit que j'étais très classe dans un costume si moi même je le disais c'était seulement histoire de plaisanter, je ne me prenais pas au sérieux, et la je répondais de la même façon qu'elle. Si je venais souvent dans ce bar ? Ou si j'en préférais un autre ? Ou encore si ce n'était pas dans mes habitudes ? Je but une gorgée de mon deuxième verre qui venait d'arriver avant de prendre la parole.

"Heum on peut pas dire que j'y aille très souvent, la plus part du temps c'est sur un coup de tête comme ce soir par exemple et ça tombe sur le bar devant lequel je passe donc pas un en particulier. Toi par contre j'ai pas l'impression que tu sois ici par hasard."


A moins qu'elle ai l'habitude de se balader comme ça dans la rue le soir, vous me direz y'en a qui le font et plus d'une même.

"Au fait, pas de petit ami qui t'accompagnes ?"

Je me retins de me foutre un coup sur le front, mais pourquoi je lui avais demandé ça moi ?! Ça ne me regarde pas et peut-être n'avait-elle pas envie d'en parler, pour quoi j'allais passer moi maintenant, bravo !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
E. Heather Rhodes

∞ Live young, wild & free

⊱ statut matrimonial : Célibataire
⊱ où es-tu ? : Toronto
⊱ humeur : A faire la fête pour oublier
⊱ célébrité : Danielle Campbell
⊱ messages : 2005
⊱ inscrit le : 03/02/2011

MessageSujet: Re: Face cachée / Ellia [HOT. Terminé]   Mar 7 Aoû - 20:58

"Ouh oui je suis brûlant !", dit il après avoir touché rapidement son front. Je me mis à rire. Qu'il était bête parfois. Au fond, je crois que je me sentais bien en sa présence. C'était un peu nul de dire ça parce que finalement, c'était la première que l'on se voyait vraiment, bien que par pur hasard, en dehors du travail. Mais j'avais envie de plaisanter, comme souvent quand je ne travaillais pas. Je crois que c'était ma manière de garder une sorte de carapace et de ne pas penser aux monstres que l'on mettait régulièrement derrière les barreaux. "Attend de me voir en costume et on en reparlera." Je souris avant de lui demander:

-Je veux bien mais quand aurais-je l'occasion de te voir en costume, hein?

Oui, je l'embêtais. Il ne semblait pas être le genre d'hommes à se mettre sur son trente et un alors oui, j'étais bien obligée de lui poser la question. Et puis, je repris un léger questionnement quant à ses habitudes puis je l'écoutai attentivement m'expliquer qu'en fait, il passait par là par hasard et qu'il s'était décidé à entrer. Il fit remarquer que par contre, il avait l'impression que moi ce n'était un hasard si j'étais ici. Il n'avait pas tort. Je venais régulièrement ici. Parfois, je rentrais directement chez moi après un verre et d'autres fois, je rentrais mais accompagnée ou j'allais chez un homme. Cela arrivait. Et je n'avais nullement honte de le dire, même si beaucoup ne pouvait pas comprendre le pourquoi du comment. C'était vrai, personne n'était à ma place donc personne ne comprenait pourquoi je n'essayais pas de trouver une relation saine au lieu de mes nuits sans lendemain. Je souris simplement en guise de réponse avant de terminer mon premier verre et d'en commander un second. Il comprendrait sans doute que mon sourire était une réponse positive à sa remarquer et qu'effectivement, j'étais une "habituée" de ce bar. Cependant, je n'étais pas une poivrot non plus hein! Me faites pas dire ce que je n'ai pas dis. Il reprit soudainement et me surpris en me demandant: "Au fait, pas de petit ami qui t'accompagnes ?" Je souris doucement:

-Non, pas de petit-ami. Pour être franche, je ne crois pas être faite pour avoir une quelconque relation stable et amoureuse... Et pour toi?

Je n'ajoutai rien. Ca n'était pas la peine. Je n'aimais pas vraiment parler de moi de toute façon donc je ne m'éternisai pas sur moi et mes relations amoureuses inexistantes.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

ANCIENNEMENT K. ELLIA DONOVAN

Love is their resistance... +
« Les expériences douloureuses de notre passé contribuent à forger ce que nous sommes aujourd'hui. » - William Glaser unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miamisunlights.forumgratuit.org/
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Face cachée / Ellia [HOT. Terminé]   Mer 8 Aoû - 14:08


__________________________________________



Un peu d'humour ça ne faisait de mal à personne, j'en faisais déjà pas à longueur de temps vu que je travaillais souvent alors je pouvais me lâcher un peu la. Et puis elle me donnait envie de plaisanter un peu, ça changeais de comment elle avait put me voir depuis le début, froid, autoritaire, professionnel. Heureusement d'ailleurs que je n'étais pas tout le temps comme ça, les gens ne me supporteraient pas, avec mon équipe je j'étais un peu moins froid et puis je m'entendais parfaitement bien avec eux et c'est quand même mieux dans une équipe non ? Mais bon j'arrête de parler de boulot alors que pour une fois nous n'y sommes pas. Je lui avais renvoyer la balle en lui disant qu'elle devait attendre de me voir en costume pour juger de si j'étais à la hauteur ou non. Je ne prétendais pas l'être, je la taquinais.

Une occasion de me voir en costume, c'est sûr qu'il n'y en avait pas des masses,ça m'arrivais d'en mettre bien sûr mais surtout pour les événements importants, quand ce n'étais pas nécessaire je n'en mettais pas, j'étais quand même plus à l'aise habillé normalement comme je l'étais en ce moment.


"Pour une cérémonie peut-être, sinon je te promet de me mettre en costume une fois juste pour te montrer que je peux être à la hauteur."

Ajoutais-je en riant légèrement, ça ne me coûtais rien après tout et ça pouvais même être amusant et puis ça permettrait aussi de ce revoir. Elle me demanda si j'étais en gros un habitué de ce bar ce que je n'étais pas spécialement. Je lui expliquais que j'étais la un peu par hasard en précisant que ça ne devait pas être son cas, ce qu'elle me confirma d'un sourire. Après ne me demandez pas pourquoi mais moi qui veillais toujours à ne pas être trop indiscret je venais de lui demander si elle était célibataire ou non. Heureusement elle sembla bien réagir en répondant tout simplement qu'elle ne croyait pas être faite pour une relation sérieuse avant de me retourner la question. J'haussais les épaules.

"Je ne sais pas si je suis fait pour ou non mais je sais que mon boulot lui n'est pas fait pour, si j'avais une femme je doute qu'elle s'en réjouisse, donc non je n'en ai pas."

Même si je n'étais pas contre, je ne pouvais pas me le permettre. Je ne faisais pas de généralité mais dans les femmes que j'avais connus et avec qui j'avais couché elles n'auraient pas supporter et surtout pas comprit pourquoi je continuais à faire ce boulot alors que j'avais une femme et que je pouvais rester avec elle au lieu de partir sans arrêt, et encore maintenant j'étais fixé dans cette ville mais avant j'étais muté donc c'était encore plus galère. J'avais pas dit que j'arrêtais de parler boulot moi ? Je crois bien que si hein.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
E. Heather Rhodes

∞ Live young, wild & free

⊱ statut matrimonial : Célibataire
⊱ où es-tu ? : Toronto
⊱ humeur : A faire la fête pour oublier
⊱ célébrité : Danielle Campbell
⊱ messages : 2005
⊱ inscrit le : 03/02/2011

MessageSujet: Re: Face cachée / Ellia [HOT. Terminé]   Lun 13 Aoû - 21:36

Honnêtement, quand pourrais-je bien le voir en costume hein? Je lui posai bien évidemment la question, ce à quoi il me répondit: "Pour une cérémonie peut-être, sinon je te promet de me mettre en costume une fois juste pour te montrer que je peux être à la hauteur." Je souris. Il ferait ça? Je devais avouer que je mourais d'envie de voir à quoi il pouvait ressembler dans un costume, autrement qu'en me l'imaginant bien sûr. Mais dans un autre sens, je crois que je trouverais ça vraiment trop bizarre de le voir en costume. Genre, vraiment très bizarre. Je répondis donc:

-Il faudrait que l'on soit invité à une cérémonie en même temps alors.

Je me mis à rire. Je m'étais mise à rire tout simplement parce que le seul moyen pour que soyons invités à la même cérémonie serait que nous soyons des cavaliers puisque pour être franche, je doutais très fortement que nous ayons les mêmes amis. Et puis, toujours pour être franche, je n'avais pas spécialement de très grands amis qui m'inviteraient à des cérémonies dignes de ce nom. Puis, le sujet des amours fut mis sur le tapis. Je lui expliquai que ce n'était pas pour moi, que je n'étais pas faite pour ça, avant de lui retourner la question. Ce à quoi il me répondit: "Je ne sais pas si je suis fait pour ou non mais je sais que mon boulot lui n'est pas fait pour, si j'avais une femme je doute qu'elle s'en réjouisse, donc non je n'en ai pas." J'hochai la tête. Je comprenais parfaitement. Une femme qui pourrait supporter ça était soit une femme qui profitait de lui, ne l'aimait pas forcément et qui s'occupait d'une autre façon, si vous voyez ce que je veux dire, soit une femme qui faisait le même boulot que lui. C'était pareil pour les hommes. Une femme agent du FBI n'attirait pas pour de longues relations sérieuses mais plutôt pour des coups d'un soir, si tout allait bien. Et encore fallait il que le sujet des métiers tombe dans la conversation avant qu'ils n'aillent au lit puisque bien souvent, ça n'allait pas aussi loin. Enfin bref, je me suis comprise.

-Tu as essayé? D'avoir une relation sérieuse malgré ton travail? Si je suis indiscrète, n'hésite pas à me le dire.

Je pouvais me montrer curieuse. Et non, je ne faisais pas une enquête sur Jeff mais nous étions là alors autant faire un peu connaissance maintenant que nous étions en dehors du travail et que nos relations s'étaient améliorées. N'ais-je pas raison? De toute façon, j'ai toujours raison. Ou presque. Mais cela importe peu puisque dans le cas actuel, j'avais raison.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

ANCIENNEMENT K. ELLIA DONOVAN

Love is their resistance... +
« Les expériences douloureuses de notre passé contribuent à forger ce que nous sommes aujourd'hui. » - William Glaser unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miamisunlights.forumgratuit.org/
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Face cachée / Ellia [HOT. Terminé]   Jeu 16 Aoû - 7:04


__________________________________________

Ce faire inviter à la même cérémonie ? C'est vrai qu'il y avait peu de chance que ça arrive sauf peut-être dans le domaine professionnel mais sinon pas vraiment, c'est bien pour ça que j'avais rajouté que je me mettrais en costume au moins une fois pour qu'elle puisse m'y voir, et en disant ça je parlais en dehors de cérémonies, juste comme ça, sans occasion spéciale.

« Ou alors en allant tous les deux à une cérémonie. »

Elle s'était mise à rire après avoir répondu et elle avait un jolie rire qui me donnait aussi envie de rire. Est ce que c'était l'alcool ? Habituellement je ne riais pas aussi souvent, et pourtant je n'avais pas tend bus que ça, elle était arrivé à mon premier verre il me semble. Non donc c'était bien son rire, et ça bonne humeur aussi, l'un comme l'autre on était beaucoup plus détendus qu'au travail, ce qui était logique en même temps, je crois que si on était comme ça au travail certains se poseraient des questions. Je me rendais compte que ce que je venais de dire insinuais que je l'invite à une cérémonie. Moi personnellement ça ne me dérangeais pas mais je ne savais pas comment elle allait le prendre. Je n'avais pas envie qu'elle croit que je la drague parce que ce n'était pas mon truc, je préférais laisser se faire les choses naturellement. Oui ça pouvait paraître un peu vieux jeu mais quand je voyais les gros lourdingues qui draguaient comme des pieds je me disais que c'était bien mieux ainsi et que j'étais content d'être comme ça.

Le sujet partit sur les amours, inexistants des deux côté d'ailleurs. Elle pensait ne pas être faite pour la vie à deux, je me trompais peut-être mais je pensais que c'était, comme moi, surtout à cause de son métier. Je ne sais pas pourquoi sinon j'étais persuadé qu'elle pouvait rendre un homme heureux. Une relation sérieuse ? Si j'avais essayé d'en avoir malgré mon boulot ? Hum je me rappelais avoir essayé d'en avoir une oui mais je n'en étais pas amoureux, je n'ai donc pas été effondré à la rupture. Je n'étais jamais tombé amoureux d'ailleurs, à mon âge ça pouvait être étonnant mais c'était vrai, réellement amoureux je ne savais pas ce que c'était.

« Sans indiscrétion on irait pas bien loin et puis ça ne me gêne absolument pas »

Dixit le mec renfermer qui n'aime pas raconter sa vie au gens, faut croire que j'étais en forme ce soir.

« J'ai essayé une fois mais ça a été un bel échec. La plus part du temps ça a été des relations d'un soir. »

Il y avait toujours de l'attirance bien sûr quand on couchait avec une personne, on ne couche pas avec quelqu'un pour lui faire plaisir mais il m'était déjà arriver de tomber sur le cas ou les femmes viennent vers vous juste pour pouvoir dire qu'elles se sont fait un flic ou parce que soit disant l'uniforme les fait vibrer, ça on l'entend souvent. Oui oui parce qu'à une période j'étais en uniforme, je vous laisse imaginer tout seul.

« Et toi si tu dis que tu n'es pas faite pour ça c'est à cause d'un échec aussi ? »

En fait la je crois bien que j'avais été plus indiscret qu'elle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
E. Heather Rhodes

∞ Live young, wild & free

⊱ statut matrimonial : Célibataire
⊱ où es-tu ? : Toronto
⊱ humeur : A faire la fête pour oublier
⊱ célébrité : Danielle Campbell
⊱ messages : 2005
⊱ inscrit le : 03/02/2011

MessageSujet: Re: Face cachée / Ellia [HOT. Terminé]   Jeu 16 Aoû - 19:53

"Ou alors en allant tous les deux à une cérémonie." Mon rire s'arrêta pour rester sous forme d'un sourire. Un sourire franc. Je crois que ma bonne humeur était une forme de carapace pour laisser le travail de côté. Je préférais rire et oublier les horreurs que l'on voyait sans cesse dans mon job sinon, je pense que je serais déjà devenue folle depuis bien longtemps. Que voulait dire Jeff? Etait-ce une invitation réelle, en bonne et due forme, ou une simple phrase sortie comme ça, un peu comme l'on sortirait une quelconque connerie? Je me décidai à lui poser la question, toujours un sourire aux lèvres:

-Serait-ce une invitation?

"Sans indiscrétion on irait pas bien loin et puis ça ne me gêne absolument pas", me dit il lorsque je parlai d'indiscrétion. Sans le montrer, je me sentis tout de même soulager. Des questions indiscrètes pouvaient être mal interprétées et je ne désirais pas que cela arrive. De plus, nous semblions être sur la même longueur d'ondes, du fait que nous parlions sans tabou et que l'indiscrétion n'existait pas réellement chez l'un de nous visiblement, et cela était des plus intéressant et agréable aussi. Et la réponse à ma question arriva enfin. "J'ai essayé une fois mais ça a été un bel échec. La plus part du temps ça a été des relations d'un soir." Effectivement, il me semblait avoir raison en disant que nous étions sur la même longueur d'ondes puisque tout comme moi, il préférait avoir des relations d'un soir.

En fait, ce n'était peut-être pas très difficile pour nous d'être dans le même chemin puisqu'avec nos métiers, la plupart de nos collègues étaient pareils, en majorité en tout cas. Bien sûr, certains avaient essayé mais ça n'avait pas fonctionner et c'était suite à ça qu'ils avaient décidé de se contenter de ce genre de relations. Pour d'autres, les relations de couple voir même de famille fonctionnaient très bien. Mais je crois qu'en réalité, je me sentirais mal d'infliger de la souffrance à quelqu'un si j'étais en couple, même si ce quelqu'un disait accepter la situation. Parce qu'au final, qui pouvait réellement accepter ce genre de situation? Il y avait toujours des disputes, des incompréhensions, de la peur. Dans le cas de Jeff encore, ça passait.

Et puis moi, j'étais souvent en dehors de Toronto. Même si ces derniers temps basée à Toronto, rien ne me garantissait que le lendemain matin je serais toujours là et non dans un avions en direction de New-York, Chicago, Seattle ou autre ville où auraient eu lieux des meurtres ou des enlèvements nécéssitant l'aide du FBI. Je n'avais pas un emploi stable. Et sans emploi stable, comment avoir une relation amoureuse stable? Ca n'allait pas vraiment de paire, vous vous en rendez vite compte par vous-même que c'est bien trop durr et que ça engendre beaucoup trop de souffrance inutile. Est-ce-que je laisserais passer un amour s'il se présentait? Je n'en savais rien. Cela dépendrait sans aucun doute des circonstances et de la relation en elle-même.

-Je comprends très bien ce que tu veux dire.

Ce fut ma seule réponse. Je vidai mon verre et en commandai un autre avant qu'il ne me retourne ma question: "Et toi si tu dis que tu n'es pas faite pour ça c'est à cause d'un échec aussi ?" Je souris doucement et fixai un instant mon verre avant de répondre:

-On peut dire ça oui. Mais ça remonte à bien avant que je n'entame le cursus à Quantico. J'étais à l'université. A l'époque, ce n'était pas vraiment facile pour moi. J'ai eu un passé. J'ai rencontré un homme et disons que la souffrance que notre relation a produite m'a laissé un goût amer...

Je n'entrai pas dans les détails. Etait-ce par pudeur? Non. J'avais du mal à en parler de moi-même mais je crois que s'il me posait de plus amples questions que pourquoi c'était une période difficile pour moi à cette époque, sur qui était cet homme, sur ce qu'il s'était passé, sur mon passé personnel, je lui répondrais. Aussi difficile que ce soit. Et puis, avec quelques verres, tout paraissait tellement plus simple à dire et à faire, n'est-ce-pas?

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

ANCIENNEMENT K. ELLIA DONOVAN

Love is their resistance... +
« Les expériences douloureuses de notre passé contribuent à forger ce que nous sommes aujourd'hui. » - William Glaser unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miamisunlights.forumgratuit.org/
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Face cachée / Ellia [HOT. Terminé]   Sam 18 Aoû - 8:21


__________________________________________

Ça me faisait du bien cette petite pause, même si j'avais pensé la passer seule et qu'en fait j'avais de la compagnie. Une compagnie très agréable d'ailleurs, je préférais ça à rester seul, ça commençait à faire un bout de temps que je n'avais pas rit comme ça ou en tout cas pas avec une femme, quoi que si on prend les deux derniers mois, femme ou homme ça avait été pareille. Quand elle me demanda si c'était une invitation je m'y attendais un peu, je m'étais rendus compte seulement après l'avoir prononcer que ça ne pouvait qu'être interprété comme ça. Je souris alors à mon tour.

« Vous avez envie que ça en soit une ? »

Parce que si c'était le cas alors oui s'en était une, inviter la jeune femme ne me dérangeais pas du tout, j'appréciais être avec elle même si lui même n'aurais jamais put prédire ça à leur rencontre. Comme quoi même quand une relation partait mal elle pouvait s'améliorer, tout peu toujours changer après c'est une question de volonté. Quand le sujet dévia je remarquais qu'on était à peu prêt dans la même situation tout les deux, niveau amour. On avait quelques coups d'un soir mais pas de relation sérieuse, elle parce qu'elle disait ne pas être faite pour ça et moi parce que je ne pensais pas qu'une femme même amoureuse serait heureuse dans ces conditions.

C'est vrai que de demander à quelqu'un s'il avait déjà essayer d'avoir une relation sérieuse pouvait paraître indiscret pour certaines personnes mais moi ça ne me dérangeais pas, au bout d'un moment il faut l'être un peu si on veut tenir une conversation. Je lui répondis donc que j'avais en effet déjà essayé mais que ça n'avait pas été un succès. Je précisais que la plus part du temps c'était des coups d'un soir, ce qui ne voulait pas dire que je passais mon temps à ça, non j'étais encore bien loin d'être un coureur de jupons et je n'avais aucune envie d'en être un.

Elle me répondit qu'elle comprenait très bien et je voulais bien la croire, pas besoin de preuve. En la voyant reprendre un verre j'hésitais et reprenait aussi un finalement en me disant que ça serait le dernier, je n'avais aucune envie de finir aussi pété que certains de ce bar et de me ridiculiser. Non trois verres ça suffirait. Je voulut ensuite à mon tour savoir quelque chose sur elle, savoir si c'était à cause d'un échec amoureux qu'elle disait ne pas être faite pour les relations sérieuses. J'écoutais attentivement la réponse alors qu'elle fixait son verre. Ça remontait à un bout de temps apparemment. Elle avait souffert dans une relation avec un homme. J'allais être bien plus indiscret qu'elle l'avait été mais j'avoue que la la curiosité l'emportait.

« Qu'est ce qu'il s'est passé ? »

Est ce que je lui aurais demandé ça sans l'alcool ? Je ne sais pas mais si elle ne voulait pas répondre je ne lui en voudrait pas, je comprendrais parfaitement. Certain souvenirs son douloureux à ressasser, tout le monde en a. Je me rappelle que j'avais voulut rentré dans la police parce que mon meilleur amis de l'époque c'était arraché les yeux pour une histoire de drogue. C'est très violent oui, et difficile à vivre, et c'était ce moment de ma vie sont j'avais le plus de mal à parler mais je ne pourrais jamais l'oublier, c'était comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
E. Heather Rhodes

∞ Live young, wild & free

⊱ statut matrimonial : Célibataire
⊱ où es-tu ? : Toronto
⊱ humeur : A faire la fête pour oublier
⊱ célébrité : Danielle Campbell
⊱ messages : 2005
⊱ inscrit le : 03/02/2011

MessageSujet: Re: Face cachée / Ellia [HOT. Terminé]   Sam 18 Aoû - 12:14

"Vous avez envie que ça en soit une ?" Si je voulais que ce soit une invitation? Aoutch! Question piège? J'hésitai un instant en souriant doucement puis je finis par me mettre à rire. Aurait-il oublier que j'étais aussi entraînée que lui aux interrogatoires? Je n'allais certainement pas répondre à sa question d'une manière positive ou négative. J'allais tenter de le piéger en lui répondant par une autre question, jusqu'au moment où il ne pourra plus répondre par des questions. J'adorais jouer à ça, et puis, ça nous entraîner en même temps. Et pour être franche, répondre par une autre interrogation était un moyen pour moi de ne pas avoir à répondre clairement. Je n'étais pas habituée à ça, je préférai plaisanter plutôt que de parler d'invitations et rendez-vous de façon sérieuse. De plus... Que voulais-je? Une invitation pouvait très bien ne rien signifier, deux amis peuvent sortir ensemble à une cérémonie quelconque parce qu'ils sont célibataires et venir accompagné était souvent mieux vu. Tout comme ça pouvait cacher quelque chose derrière cette simple idée de sortie, quelque chose de plus formel. Je crois que s'il me demandait de l'accompagner à quelque part, je pourrais accepter. Mais j'ignore comment je réagirais vraiment si ça devait devenir quelque chose de plus intime sentimentalement parlant. J'avais plus de difficultés à affronter des sentiments que de coucher avec des types rencontrés le soir même et que je ne reverrais plus. Ce n'était pas que je ne voulais pas mais une barrière s'était construite et la détruire demanderait beaucoup d'efforts, pour les deux personnes qui pourraient être concernée.

-Tu aimerais que j'ai envie que ce soit une invitation?

Je souriais à nouveau, mon rire ayant cessé de résonner. Je n'avais pas laissé transparaître quoi que ce soit de ma petite réflexion personnelle et tant mieux. Je n'aurais sûrement pas à me justifier à ce sujet au moins. Puis très vite le sujet des sentiments étaient tombé. Et rapidement, il me demanda ce qu'il s'était passé. Je me souvenais très bien de tout ce qu'il s'était passé. Si je regrettais mes choix? Peut-être. J'avais été naïve mais en même temps, j'aurais peut-être du me battre un peu plus pour celui que j'aimais. Il est simplement parfois difficile de trouver le juste milieu, la meilleure manière de gérer des conflits ou ses sentiments. Cet homme m'avait fait autant de bien que de mal. Il m'avait redonné confiance en moi, m'avait permis d'approcher à nouveau un piano alors que je n'en avais plus touché un seul depuis dix ans. Et il m'a fait souffrir en me rejetant, en revenant vers moi et en recommençant.

-C'était un correspondant. On s'envoyait des mails, des lettres. Puis j'ai débarqué à Miami et on s'y est rencontré. On est devenu vraiment très proche. J'ai finis par tomber amoureuse de lui mais il avait une petite amie et jamais je ne me serais permise de briser leur couple. J'écrivais beaucoup à cette époque là, c'était mon seul échapatoire depuis des années. Un jour, je lui ai ramené mes écrits. Il avait trop bu à cause sa copine et on s'est embrassé. Une erreur qui signifiait pourtant beaucoup pour moi. Et puis, je suis partie. Ensuite, tout a changé. A chaque fois que je tentais de l'oublier, il revenait et repartait ensuite. Une fois il se rapprochait de moi et la minute suivante, il me rejetait. Il a disparu pendant un moment de la circulation et le jour où il m'a ramené mes écrits, on s'est disputé devant toute l'université.

Je fis une pause et ris doucement à l'évocation de ce souvenir puis je repris:

-Finalement, il a quitté Miami et je n'ai plus jamais eu de nouvelles. Je suis sortie un temps avec mon professeur d'histoire. J'ai été fichée à l'université comme briseuse de couple, de carrière. J'étais devenue la sal*pe alors que je n'avais rien fait de mal. Puis j'ai quitté Miami à mon tour. Et depuis, je n'ai plus jamais eue de relation sérieuse. J'ai laissé tombé mes études à 20 ans et je suis allé à Quantico. Voila la petite histoire.

Je souris doucement et terminai mon verre avant d'en reprendre un. Assez parlé de moi, il savait presque toute ma vie maintenant. Je posai mon regard sur lui un instant. Il était vraiment très attirant mais il n'en restait pas moins un collègue. Je bu mon nouveau verre et demandai doucement:

-Qu'est-ce-qui t'as donné l'envie de devenir flic?

C'était bête mais c'était une question comme une autre. Et j'avais l'impression que temps que nous parlions, je ne ferais pas l'erreur de céder à la tentation d'aller goûter à ses lèvres.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

ANCIENNEMENT K. ELLIA DONOVAN

Love is their resistance... +
« Les expériences douloureuses de notre passé contribuent à forger ce que nous sommes aujourd'hui. » - William Glaser unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miamisunlights.forumgratuit.org/
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Face cachée / Ellia [HOT. Terminé]   Mar 21 Aoû - 7:29


__________________________________________

C'est sûr que si on rajoutais « est ce que tu aimerais que » à chaque fois on risquait d'aller loin et on finirait par s'emmêler les pinceaux dans les « aimerais tu que j'aimerais que tu aimerais que j'aimerais […] que tu aimerais que j'ai envie que ça soit une invitation ? ». Les enfants jouaient à ça souvent, et ben les flics aussi x).

« Ça me plairait que tu es envie que ça soit une invitation mais si tu me dis que tu as envie que ça en soit une juste parce que je t'ai dit ça ça me plaira moins. »


Et pourtant j'avais essayé de pas faire compliqué et j'avais tourné sept fois ma langue dans ma bouche avant de dire ça. Au moins j'avais répondu à ça question, elle savait que si elle en avait envie lui moi ça me ferais plaisir mais ce que je ne voulais pas c'était qu'elle le fasse à contre cœur. Mon boulot était en train de déteindre sur ma vie privé, voilà que je voulais en savoir plus sur ce qui l'avait fait souffrir avec son ancien amour. Pourquoi je creusais sa vie ? J'aurais compris qu'elle ne veuille pas m'en parler mais si elle le fit. C'était rare des personnes qui écrivait encore à cette époque, enfin les sms et email d'accord mais les lettres c'est de plus en plus rare, faut dire que ça arrivait moins vite forcément mais niveau romantique c'était très bien par contre.

Quand elle était tombé amoureuse de lui il avait déjà une copine et puis un jour où il avait trop but et où elle lui avait apporté ses écrits ça avait dérapé et ils s'étaient embrassé. Elle était partie et lui était revenus puis repartit plusieurs fois, une fois oui une fois non, dis comme ça on pouvait croire qu'il se foutait de sa gueule. Elle devait vraiment être amoureuse pour supporter ça, je pense que moi je n'aurais pas put. Quand il lui avait ramené ses écrits ils avaient faire une scène devant toute l'université et finalement en quittant Miami il n'avait plus donné de nouvelle et puis elle était sortit avec son prof d'histoire, c'est sûr que de sortir avec un prof n'avait pas dût l'aider pour son image, elle avait arrêté d'étudier à 20 ans et était allé à Quantico sans avoir d'autre relations sérieuse depuis.

Et ben ça pour être une histoire s'en était une, j'arrivais mieux à comprendre pourquoi elle disait ne pas être faites pour une relation sérieuse, ça devait couper toute envie d'en avoir ce genre d'expérience la, de mauvaise expérience.

« Je ne pense pas que c'était toi le problème, mais plutôt lui, c'est lui qui n'est pas fait pour avoir une relation sérieuse. »


Et puis elle avait grandit et murit, elle ne voyait certainement pas les choses de la même façon, peut-être que si elle réessayait elle se rendrait compte qu'elle peut sans qu'il y ai de problème et que c'est merveilleux. Bon c'est sûr que dit comme ça ça faisait un peu compte de fée. Ellia me demanda ce qui m'avait poussé à être flic, j'étais venais justement d'y penser qu'elle mettait le sujet sur la table. A la rigueur j'aurais préféré lui parler de la relation sérieuse raté que j'avais eu parce que la y'avait de gros risques pour que ça plombe l'ambiance. Je passais mon visage dans mes mains, elle m'avait raconté son histoire je lui devait bien de raconter la mienne. Je regardais mon verre et le finit avant de prendre une inspiration pour enfin me lancer.

« J'avais à 20 ans quand ça s'est produit. Mon meilleur ami de l'époque avait des problèmes de drogue et surtout des problèmes pour la rembourser. C'était un peu comme dans les films qu'on voit aujourd'hui en fait, il repoussait sans cesse en donnant de nouvelles excuses à chaque fois parce qu'il avait beau travailler il n'arrivait pas à trouver l'argent. Évidemment un jour le type à perdu patience et a mit ses menaces à exécution, la première fois il l'a frappé mais n'ayant toujours pas trouvé le fric et ben la deuxième fois il lui a arraché les yeux de la tête... » Je soupirais et repris « Je n'étais pas encore flic donc j'ai retrouvé le mec et j'ai voulut faire justice moi même, on s'est battu, il devait être un peu plus fort que moi quand même mais lui devait être aussi amoché que moi. Les autorités on débarquées et heureusement parce que sinon ni l'un ni l'autre on se serait arrêté. Il est allé en prison et j'ai voulus aussi être de ceux qui mettait ce genre de pourriture derrière les barreaux... voilà, c'est pas très gai je sais. »

Mais bon je n'allais pas non plus lui raconter des pipeaux, je n'avais pas envie de lui mentir et j'espérais juste que ça n'allait pas nous empêcher de continuer à passer une bonne soirée.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
E. Heather Rhodes

∞ Live young, wild & free

⊱ statut matrimonial : Célibataire
⊱ où es-tu ? : Toronto
⊱ humeur : A faire la fête pour oublier
⊱ célébrité : Danielle Campbell
⊱ messages : 2005
⊱ inscrit le : 03/02/2011

MessageSujet: Re: Face cachée / Ellia [HOT. Terminé]   Mar 21 Aoû - 12:02

"Ça me plairait que tu es envie que ça soit une invitation mais si tu me dis que tu as envie que ça en soit une juste parce que je t'ai dit ça ça me plaira moins." Je crois que si je n'avais pas voulu donner de réponse c'était pour ne pas me ridiculiser et me prendre un vent monumental. Vous l'avez sûrement compris, je n'ai jamais eu vraiment beaucoup de chance avec les hommes en général et donc autant dire que c'était sûrement mieux que je me consacre à mon travail comme je le faisais actuellement. Mais en même temps, sa réponse me fit étrangement plaisir. Je souris alors avant de simplement répondre:

-Dans ce cas c'est d'accord. J'attendrais une invitation officielle (a)

Je souriais et mon regard signifiait bien que j'étais sincère. Je ne me moquais pas de lui, je ne faisais pas ça juste pour lui faire plaisir ou quoi que ce soit. J'avais vraiment envie que ce soit une invitation. Attendez... Depuis quand je veux ce genre de choses moi?! Soit Jeff me faisait vraiment de l'effet sans même que je ne m'en rende réellement compte, soit j'étais sur le point de devenir une folle psychopathe. Fréquenter sans cesse des criminels, ça peut atteindre votre cerveau d'une manière pas très... positive. Laquelle des deux solutions préférais-je? Je crois que je préférais malgré tout la première, pour être franche. Même si c'était moi en tant qu'Ellia, que c'était une autre Ellia, c'était bien mieux que de devenir folle ou une psychopathe, non? Je lui racontai ensuite mon histoire. Ou plutôt mes histoires amoureuses et désastreuses. "Je ne pense pas que c'était toi le problème, mais plutôt lui, c'est lui qui n'est pas fait pour avoir une relation sérieuse." Je souris doucement:

-Il aimait simplement deux femmes. Je pense que partir a été la meilleure décision qu'il pouvait prendre pour nous trois.

Puis je lui demandai ce qui l'avait poussé à devenir flic. Ah oui, quand même? Effectivement, ce n'était pas réjouissant du tout. Mais en même temps, c'était souvent ce genre d'histoire qui poussait les gens à devenir flics. Ou alors, c'était des traditions familiales. Moi, ça n'avait décidément rien à voir. Je n'avais pas eu d'expériences aussi traumatisantes, et c'était loin d'être une histoire de famille, bien au contraire. Et puis, le FBI c'était encore une autre affaire comparée à être flic. Bref, je n'allais pas gâcher la soirée en insistant sur ce sujet, surtout qu'il n'aimait sans aucun doute pas en parler. Je changeai de sujet pour revenir aux amours. Oui, je sais, je passais du coq à l'âne. Mais bon, quelques verres et un sujet pas très drôle, ça pouvait pousser à revenir à un autre sujet. Faut vous mettre à ma place aussi! Je ne savais même plus combien de verres j'avais consommés alors bon. Bref, revenons à nos moutons:

-Et ton expérience amoureuse qui a foirée? Tu me racontes?

Je souriais en reposant mes yeux sur lui, tentant de parler le plus possible pour oublier l'envie irrémédiable de l'embrasser... Roh, la vilaine fille qui a des idées mal placées! (a)

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

ANCIENNEMENT K. ELLIA DONOVAN

Love is their resistance... +
« Les expériences douloureuses de notre passé contribuent à forger ce que nous sommes aujourd'hui. » - William Glaser unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miamisunlights.forumgratuit.org/
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Face cachée / Ellia [HOT. Terminé]   Mer 22 Aoû - 7:54


__________________________________________

Je souriais, c'était donc d'accord, elle attendait une invitation officielle et je n'y manquerais pas. Après tout ça ne pouvais faire du mal à aucun de nous deux et ce n'était qu'une soirée, une soirée où on serait tout les deux ensemble, elle et moi... Oula j'avais l'esprit qui s'égarait moi, pourtant j'avais moins but qu'elle il me semblait. D'ailleurs, je ne savais pas si ça faisait pareil avec moi, je ne m'en rendais pas compte, mais le fait qu'elle est but me montrait une autre facette d'elle, plus détendue, amusante, qu'elle ne montrait évidemment pas au boulot. Ça du bien de la découvrir comme ça. Il n'était pas difficile de voir qu'elle était honnête, surtout quand on exerçait un métier comme le notre, on arrivait à remarquer quand une personne ne disait pas la vérité.

Quand elle me raconta se déception amoureuse je l'écoutai attentivement. Elle n'avait pas eu de chance, elle était tombée sur la mauvaise personne et avait dût croire que le problème venait d'elle pour penser qu'elle n'était pas faite pour les relations sérieuse. En réalité je ne pense pas qu'on puisse être fait ou non pour ça, on change c'est tout, à certaines périodes on ne veut pas s'engager, on a pas assez confiance en soit ou encore peur de décevoir et donc par la de se décevoir soit même, peur de l'échec ce qui est humain et on préfère n'avoir que des relations sans lendemain. A d'autre périodes, la plus part du temps quand on murît, on a envie d'avoir quelqu'un qui soit la pour vous, sur qui vous pouvez vous appuyer dans vos moments de faiblesses, on a plus envie que les gens avec qui on couche ne se rappelle ni votre nom ni de votre tête parfois même d'avoir couché avec vous. On se rend compte que le plaisir ne passe pas seulement par le sexe mais aussi par tout les bons moments que vous passer avec une personne qui vous fait rire, avec qui vous regardez les étoiles et qui se rappelle de votre anniversaire. On appelle ça l'amour et oui je pense que c'est ça la vrai définition de l'amour.

D'après Ellia c'était juste qu'il aimait deux femme et que quitter la ville avait été la meilleure solutions qu'il ai trouvé pour eux trois, je ne savais pas, je ne pouvais pas juger je n'avais pas été à sa place, mais si elle me le disait je voulais bien la croire. Et puis elle me demanda ce qui m'avait poussé à être flic, je dois avouer que j'aurais préféré éviter le sujet par peur de plomber l'ambiance mais je répondit quand même. Je lui racontait l'histoire pas vraiment gai de ce qui était arrivé à mon meilleur ami de l'époque, heureusement elle ne fit pas de remarque dessus ce qui évita de continuer sur ce sujet et de plutôt reprendre celui des amours, et cette fois ci c'était elle qui le relançait. Mon expérience amoureuse qui avait foiré ? Il n'y avait pas grand chose à raconter en fait. Je riais légèrement en me frottant le front.

« Ça aussi c'était il y a quelques temps » Et ça ne me rajeunissait pas vraiment de dire ça d'ailleurs « Je l'aimais bien, elle m'aimait bien, on s'est mit ensemble, elle disait qu'il n'y aurait pas de problème par rapport à mon boulot alors je l'ai crus. Elle ne m'a pas trompé hein mais au bout de trois mois elle m'a fait une crise phénoménale parce que je n'étais pas rentré de la nuit, on est resté encore une semaine ensemble mais comme notre relation ne s'améliorait pas on a rompu c'est tout, comme tu vois rien de vraiment exceptionnel »

Même si ça n'avait pas duré très longtemps ça avait été une relation sérieuse, on vivait ensemble, mais bon ça faisait longtemps que j'avais tourné la page et ce n'était peut-être pas très gentil mais je n'avais pas eu beaucoup de mal a le faire, je n'étais pas amoureux et vous me direz tend mieux ça m'avais évité d'avoir le cœur brisé. Mais finis de parler du passé, pour l'instant j'avais plutôt envie de penser au présent, encore une fois il était possible que l'alcool m'aide un peu la mais ça faisait plusieurs fois que j'avais inconsciemment louché sur ses lèvres. Ses yeux puis ses lèvres, ses lèvres puis ses yeux. Ça m'arrivais de plus en plus la mais pour qui elle allait me prendre si je l'embrassais la hum ? Je jetais un coup d'œil à mon verre, il était vide et j'avais dit que c'était le dernier, j'avais l'intention de m'y tenir. Je reportais donc mon attention sur elle, ce n'était pas raisonnable, c'était une collègue, et puis si je me prenais un vent phénoménal j'aurais l'air de quoi ? Tend pi, en fait je crois que j'avais envie de l'embrasser et que je ne voulais pas laisser ma tête réfléchir au cas où elle trouverait une bonne raison de ne pas le faire. Je me penchais donc doucement sur elle et posait délicatement mes lèvres sur les siennes en fermant les yeux.


Dernière édition par Jeff S. Carter le Jeu 23 Aoû - 7:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
E. Heather Rhodes

∞ Live young, wild & free

⊱ statut matrimonial : Célibataire
⊱ où es-tu ? : Toronto
⊱ humeur : A faire la fête pour oublier
⊱ célébrité : Danielle Campbell
⊱ messages : 2005
⊱ inscrit le : 03/02/2011

MessageSujet: Re: Face cachée / Ellia [HOT. Terminé]   Mer 22 Aoû - 15:45

Rapidement, il me raconta son histoire amoureuse. Un cas assez classique. C'était un sujet bien moins déprimant que celui que j'avais abordé quelques instants auparavant. La raison pour laquelle il avait voulu devenir flic n'était pas réjouissante, bien au contraire. Ce qu'il avait vécu avait du être des plus difficiles et honnêtement, je n'osais même pas imaginer ce qu'il avait pu ressentir. Quant à la femme avec qui il était, ça ne m'étonnait pas. Si quelqu'un disait quelque chose du genre aussi facilement, on pouvait se douter que ça ne marcherait pas. Personne n'acceptait une situation telle aussi facilement. A moins qu'elle ne se doutait pas encore de ce que cela impliquerait exactement. C'était également une possibilité. Je terminai mon verre. Je ferais sans doute mieux de rentrer avant de faire des bêtises. Mais en même temps, sa présence me faisais me sentir bien. Et puis, j'avais découvrir un Jeff tellement différent! Au boulot, il pouvait se montrer vraiment dur et casse pied, fallait bien l'avouer (a), mais en dehors, il n'avait rien à voir. Il parlait plus, semblait plus gentil. Et je crois bien que je m'étais prise d'affection pour lui à force de le voir sous un angle différent. Cependant, nous avions tout les deux bus et... Je n'eus pas le temps de continuer ma réflexion que je sentis les lèvres de Jeff se poser sur les miennes. Oh. Visiblement, mes pensées avaient également traversées son esprit sauf qu'il n'avait pas réfléchis bien longtemps. Et puis mince... Pourquoi sans cesse penser aux règles de conduite?! Je lui rendis son baiser, en passant ma main sur sa nuque et dans ses cheveux. Les yeux fermés, le baiser dura un instant. Je me détachai alors et souris en le regardant:

-Je sais bien que ce n'est pas raisonnable mais... J'habite pas loin.

Bah quoi? On allait pas s'arrêter en si bon chemin. L'alcool n'aidant pas, je n'allais certainement pas passer à côté alors que j'avais pensé à ça une bonne partie de la soirée d'où le fait que je parlais autant. J'étais étrangement très bavarde et j'étais même prête à lui raconter toute ma vie s'il le fallait pour ne pas céder à la tentation. Cependant, il avait céder avant moi et maintenant, c'était trop tard. Je n'allais plus résister à quoi que ce soit. Je finis par rire doucement, gênée.

-Je vais peut-être un peu trop vite en besogne...

J'avais toujours peur de me prendre un vent. Après tout, il allait peut-être regretter dans une seconde de m'avoir embrasser et moi je lui proposai comme une idiote de venir chez moi pour vous savez quoi. Je soupirai alors doucement en souriant, complètement stressée. Moi, stressée?! Ce ne serait pourtant pas mon premier coup mais je ne savais pas pourquoi, c'était différent cette fois. Ce n'était pas avec n'importe qui mais avec un collègue. Ca changeait la donne mais ne coupait pas l'envie d'aller plus loin pour autant.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

ANCIENNEMENT K. ELLIA DONOVAN

Love is their resistance... +
« Les expériences douloureuses de notre passé contribuent à forger ce que nous sommes aujourd'hui. » - William Glaser unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miamisunlights.forumgratuit.org/
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Face cachée / Ellia [HOT. Terminé]   Jeu 23 Aoû - 7:57


__________________________________________

Oui mon histoire amoureuse raté était loin d'être quelque chose de bien intéressante mais après tout je n'avais jamais prétendus que ma vie était un roman dont on ne pouvait se détacher. Ça aurait probablement été plus tragique si je l'avais aimé, c'était même certain mais ce n'était pas le cas donc rien d'alarmant. Au moins ça avait confirmé ma théorie comme quoi vivre dans ses conditions, avec un flic qui peut être appelé à tout moment ou ne pas rentré la nuit parfois, était difficiles voir impossible. C'est vrai quoi on a besoin de la personne qui partage sa vie avec nous ça parait logique. M'enfin, maintenant et depuis quelques temps déjà je restais célibataire et avait par moment des aventures d'un soir, parce qu'après tout j'étais quand même un homme et comme tous les hommes j'avais des besoins.

Et je crois que la en ce moment je regardais un peu trop les lèvres d'Ellia, je ne savais pas pourquoi, enfin si ce n'était pas compliqué de comprendre que j'étais attiré par elle et que ses quelques verres m'aidaient à l'admettre. Faut dire que non seulement c'était une ravissante jeune femme, qu'elle était mise en valeur dans cette jolie robe mais qu'elle était aussi intelligente, la preuve elle avait réussit à diriger une enquête, amusante aussi vu que j'avais bien rit et... et... Bon sang à quoi je pensais moi ?! Je me rendais seulement compte que j'étais en train de la décrire comme la femme parfaite. Valait mieux que j'arrête de réfléchir et pour ça j'avais trouvé une solution qui était loin de me déplaire mais s'il y avait forcément un risque que je me fasse rejeté et dans ce cas la j'étais bon pour qu'elle est une belle image de moi, de ce que j'étais.

Je m'étais penché sur elle et avait enfin posé mes lèvres sur les siennes pour l'embrasser, baisé qu'elle me rendit à mon grand soulagement et surtout pour mon plus grand plaisir. Je sentis sa main venir se poser dans ma nuque alors que la mienne était toujours sur sa joue. C'était agréable, peut-être un peu trop d'ailleurs, si bien que détachais mes lèvres avec regret. Je ne m'y attendais pas mais c'est le sourire aux lèvres qu'elle n'habitait pas loin bien qu'elle savait que ce n'était pas vraiment raisonnable. Je ris légèrement, c'était direct c'est sûr mais après tout si c'était ce qu'on voulait tous les deux pourquoi attendre. Mais c'est aussi vrai que ce n'étais pas raisonnable, on était collègue, comment ça allait se passer après si on couchait ensemble ? Oui parce qu'il y avait toujours des conséquences mais j'avoue que la je n'avais pas envie d'y penser, de tout freiner par peur qu'il arrive quelque chose après à cause de ça, si on devait s'arrêter à chaque fois par peur que quelque chose d'autre se produise à la suite on ne ferait plus rien.

Ce soir j'avais envie de me laisser aller et au pire on était, il me semble, assez grands pour gérer nos problèmes, si problème il y avait, le lendemain. Mais pourquoi s'encombrer de toutes ses pensées, tout allait bien se passer de toute façon, faire l'amour n'était pas encore punis par la lois que je sache, quand les deux étaient consentant bien sûr et la c'était le cas apparemment. Elle rit doucement en ajoutant qu'elle allait peut-être un peu trop vite, c'est vrai mais ça n'était pas gênant la.

« Je te suis, au moins on va pouvoir se dégourdir un peu les pattes puisque je ne suis pas sûr qu'on soit vraiment apte à prendre le volant. »

Je me mit aussi à rire un peu, oui je sais elle m'avait dit qu'elle n'habitait pas loin mais tout était relatif et comme Toronto était grand, pas loin pouvait très bien être à quelques pas, la rue à côté comme au quartier d'à côté. Enfin ça j'allais bien le voir. Je me levais et lui tendis mon bras en souriant. Je sais j'étais en blouson et pas en costume donc c'était forcément un peu moins classe mais je crois que la classe n'était pas vraiment le centre d'intérêt ce soir ou du moins elle ne l'était plus depuis quelques temps. C'était plus passé à la rigolade puis le passage baisé mais ça n'empêchait pas de continuer à s'amuser.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
E. Heather Rhodes

∞ Live young, wild & free

⊱ statut matrimonial : Célibataire
⊱ où es-tu ? : Toronto
⊱ humeur : A faire la fête pour oublier
⊱ célébrité : Danielle Campbell
⊱ messages : 2005
⊱ inscrit le : 03/02/2011

MessageSujet: Re: Face cachée / Ellia [HOT. Terminé]   Jeu 23 Aoû - 13:16

Comment vous expliquer ce que je pouvais ressentir à ce moment là? Ce n'était pas très compliqué en soi mais ça pouvait bizarre. En fait non, pas bizarre. Mais il fallait le ressentir au moins une fois pour comprendre et voir que ce n'était pas aussi simple que ça. Ce que les clients du bar et les serveuses ainsi que le barman pouvaient constater devait leur paraître tellement facile alors que derrière les gestes que nous faisions Jeff et moi se cachaient des pensées troubles. Est-ce-que c'était une bonne idée? Est-ce-qu'on avait le droit d'aller plus loin? Ne devrions nous pas nous arrêter là avant qu'on ne regrette nos actes? Et puis finalement, un baiser s'accomplit. Et à présent, il ne fallait plus réfléchir. A quoi bon sans cesse se retenir pour respecter de stupides codes de déontologie? Jeff et moi étions deux adultes qui avaient envie de prendre du bon temps. Nous étions certes des collègues mais avant tout, n'étions nous pas des êtres humains; avec tout les besoins que cela incluait? Si, bien sûr que si! Et si le fait de passer à l'acte signifiait devoir ensuite gérer certains problèmes, alors soit. Nous nous débrouillerons. "Je te suis, au moins on va pouvoir se dégourdir un peu les pattes puisque je ne suis pas sûr qu'on soit vraiment apte à prendre le volant." Je ris doucement. C'était vrai que cela valait mieux que nous y allions à pieds. Nous pourrons toujours récupérer nos voitures le lendemain. De plus, je n'habitais pas excessivement loin, même si j'étais venue en voiture. Malgré la distance peu longue, c'était plus prudent. Bon, ok, j'étais agent du FBI. Mais je préférai me comporter comme n'importe quelle femme histoire de ne pas attirer trop l'attention sur moi et mon métier. Moins je me faisais remarquer et mieux j'arriverais à exercer mon métier tranquillement, sans m'attirer plus d'ennuis qu'un agent du FBI ne s'attire déjà en temps normal. Bref, Jeff se leva et me tendit son bras. Je me mis à rire et me levai à mon tour pour passer mon bras sous le sien.

-Avec un costume, ça serait parfait.

Je souris. Nous avions plus l'air d'un couple que de deux personnes qui allaient d'ici quelques minutes faire une partie de jambes en l'air - excusez le jeu de mots pourris x) - mais tout le monde n'était pas forcé de savoir que notre activité suivante serait celle-ci. Bref, nous mîmes plusieurs minutes à accéder à mon appartement, en prenant un raccourcis. Bon, d'accord, je l'avouais: j'avais fait un détour en partant de chez moi pour arriver jusqu'au bar (a). Je pris mes clés dans mon sac et ouvrit la porte puis je me mis se côté pour le laisser entrer. Je le laissai passer avant de le suivre et de refermer la porte derrière nous. Je posai les clés sur un meuble ornant l'entrée. L'appartement était assez propre et rangé. Rares étaient les photos. L'appartement était assez simple et épuré. Il avait une belle taille, il était même un peu grand pour une seule personne mais ça, je m'en fichais. Je posai mon sac sur le sol et n'attendis plus très longtemps pour m'approcher de Jeff. Je ne lui laissai pas réellement le temps d'observer l'appartement mais en tant que flic, il devait sûrement avoir eu le temps de le regarder. Et sinon, il le regarderait le lendemain. Nous n'étions pas là pour observer après tout (a). Je lui enlevai sa veste que je jetai sur le canapé et je me remis à l'embrasser, tout en caressant ses cheveux. Son T-Shirt finis par aller rejoindre sa veste et cette fois, ce fut son torse qui eut le droit à mes mains. Je le poussai doucement vers ma chambre, tout en l'embrassant et en ayant mes mains posées sur son torse.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

ANCIENNEMENT K. ELLIA DONOVAN

Love is their resistance... +
« Les expériences douloureuses de notre passé contribuent à forger ce que nous sommes aujourd'hui. » - William Glaser unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miamisunlights.forumgratuit.org/
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Face cachée / Ellia [HOT. Terminé]   Ven 24 Aoû - 9:20


__________________________________________

J'avais finis par l'embrasser, j'avais mis le temps oui mais je l'avais fait et je l'aurais peut-être regretté si je m'étais pris un vent mais ça n'avait pas été le cas donc je n'allais pas regretter, ça non. Enfin ce n'était pas pour autant que les questions arrêtaient de fuser dans ma tête, certaines sur le fait qu'on était collègues et qu'il pouvait donc ce passer des choses et d'autre pour savoir si je devais aller plus loin avec elle ce soir, j'en avais envie c'est vrai mais je ne lisais pas dans les pensées non pas encore malheureusement quoi que c'était probablement mieux comme ça, et je ne pouvais donc pas savoir si c'était ce qu'elle désirait parce que rendre un baisé ne signifiait par forcément qu'on voulait coucher ensemble et de suite après. Mais heureusement je n'eus plus ce genre de questions en tête quand elle m'avertit qu'elle n'habitait pas loin, suggérant donc d'y aller pour y faire l'amour.

Ça me fit rire parce que c'était direct mais dans un sens c'était peut-être mieux non ? Et puis si c'était ce qu'on voulait tous les deux pourquoi attendre ? On avait déjà assez attendus avant de s'embrasser non ? Elle se reprit un peu après disant qu'elle allait peut être un peu trop vite la mais pour ma part il n'y avait aucun problème, je la suivais et comme en effet on était pas vraiment en état de conduire on allait pouvoir se dégourdir les jambes. Je me levais et lui tendais mon bras en souriant amusé. Elle me fit d'ailleurs remarquer en passant son bras sous le mien qu'avec un costume ça serait parfait. Je ris, je finirais bien par accorder les deux.

« Alors ça sera parfait quand je t'inviterai officiellement puisque je cette fois ci j'aurais le costume. »

Sur ce, on partit enfin du bar,à vrai dire je ne regardais pas beaucoup les gens qui étaient autour de nous mais si ça se trouve on avait redonné espoir aux personnes qui désespéraient de trouver quelqu'un et qui avait assisté à la scène. Qui sait ? Bon okay nan j'allais peut-être un peu trop loin la. C'est vrai qu'elle n'habitait pas bien loin, en quelques minutes nous y étions. Elle déverrouilla sa porte et se décala pour me laisser rentrer, ce que je fis avant qu'elle ne fasse de même et ne referme la porte derrière elle. Je balayais la pièce du regard et faisait quelques déductions que la jeune fille, l'habitude du métier rien de plus et de toute façon je n'eus pas le temps de faire plus que ça puisqu'Ellia vint se rapprocher de moi m'arrachant un nouveau sourire.

Elle me débarrassa rapidement de ma veste qu'elle envoya valser sur le canapé et s'empara de mes lèvres pour m'embrasser, baisé que je lui rendis en passant mes mains dans son dos pour lui caresser. Bien vite mon tee-shirt eu le droit au même sort que ma veste faisant que je me retrouvais déjà torse nu alors que de son côté elle était encore tout habillée mais l'avantage d'une robe c'était que ça s'enlevait en une fois. Tout en continuant de m'embrasser elle me fit reculer jusqu'à sa chambre et gardant ses mains sur mon torse. Une fois dans la chambre je descendit ses bretelles pour tirer sa robe vers le bas et la voir suivre les courbes de son corps laissant apparaître de jolis sous-vêtement travaillé. Je souris avant de caresser sa peau de ses épaules jusqu'à ses cuisses où j'arrêtais mes mains pour la soulever et l'allonger sur le lit, me laissant entrainer avec elle et me retrouvant donc juste au dessus. Je pris quelques secondes pour la regarder avant de l'embrasser à nouveau, de descendre sur sa mâchoire puis dans son cou.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
E. Heather Rhodes

∞ Live young, wild & free

⊱ statut matrimonial : Célibataire
⊱ où es-tu ? : Toronto
⊱ humeur : A faire la fête pour oublier
⊱ célébrité : Danielle Campbell
⊱ messages : 2005
⊱ inscrit le : 03/02/2011

MessageSujet: Re: Face cachée / Ellia [HOT. Terminé]   Ven 24 Aoû - 18:16

J'avais simplement souris à sa remarque lorsqu'il me dit que ce serait alors parfait lorsqu'il m'inviterait officiellement. C'était décidément des paroles claires et pas foutues en l'air. Ça me plaisait beaucoup. Je l'avais conduit jusqu'à mon appartement et l'avais laissé rentrer avant de rapidement prendre les choses en mains. Sa veste ainsi que son T-Shirt trouvèrent rapidement leur place sur le canapé puis je l'emmenai jusqu'à ma chambre. Ma robe prit vite rendez-vous avec le sol de la pièce. Les mains de Jeff se mirent à parcourir mon corps avant de me soulever pour me déposer sur le lit. Mes chaussures tombèrent par terre dans un bruit sourd. Les derniers vêtements que nous portions furent enlevés un à un. J'avais l'impression que c'était différent avec lui. Était-ce simplement parce que je le connaissais, que ce n'était pas un parfait inconnu rencontré dans un bar au hasard? Cela semblait plus doux. Oui, Jeff avait beau être un flic, il se montrait très doux. Ça me donnait l'impression que c'était pas juste un acte sexuel comme j'en avais de temps-en-temps. C'était autre chose. Oui, ça devait être du fait que c'était un homme que je fréquentais en temps normal, avec lequel j'avais travaillé et avec lequel je risquais être amenée à retravailler. J'avais appris à le connaître, bien que je ne le connaissais pas encore, j'avais appris des choses sur lui. Rien que ce soir par exemple. Je vous épargne la suite, vous savez bien ce qu'il s'est passé. Après avoir fait l'amour, nous nous endormîmes dans mon grand lit, tout simplement.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

ANCIENNEMENT K. ELLIA DONOVAN

Love is their resistance... +
« Les expériences douloureuses de notre passé contribuent à forger ce que nous sommes aujourd'hui. » - William Glaser unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miamisunlights.forumgratuit.org/
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Face cachée / Ellia [HOT. Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Face cachée / Ellia [HOT. Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Niagara University™ :: Time to, delete you :: Les Archives :: 2011-2012 :: Archives rps
-
Votez !
Un vote toutes les deux heures ♥
www.obsession27
www.shitamachihito
www.nom du top