AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Il faut encore surmonter une épreuve [avec Jeff]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Il faut encore surmonter une épreuve [avec Jeff]   Sam 7 Juil - 18:13

Je me retrouvais enfermé dans une salle, pourquoi étais-je ici ? Pour répondre aux questions des agents de police suite à la prise d’otage à l’université. J’étais encore sous le choc par ce qu’il venait de se passer. Je revoyais encore l’image de Calista gisant sur le sol, j’avais essayé de la garder en vie avec un massage cardiaque, mais elle était quand même morte. Les larmes coulaient encore sur mes joues et j’aurais préféré être dans ma chambre universitaire. Je maudissais presque mon destin pour me faire passer autant d’épreuves. J’avais assez souffert dans ma jeunesse et maintenant que j’étais heureuse, je devais encore affronter une épreuve. Je ne connaissais pas beaucoup Calista, pourtant sa mort me faisait du mal.
Je posais mes bras sur la table pour pouvoir y nicher ma tête. Je n’essayais même plus d’arrêter mes larmes, je voulais seulement que tout cela se finisse. Je ne me sentais pas à ma place dans cette salle. Même pour la mort de mes parents, je n’avais pas été confronté à ce genre d’endroit, à vrai dire, les inspecteurs de police n’avaient pas voulu me terroriser en me posant des questions sur mes parents.
Jared n’avait pas pu me rejoindre, à vrai dire, il ne valait mieux pas. Malgré le fait, qu’il s’était jeté sur moi à ma sortie de l’université, nous devions garder le secret et je lui avais demandé de rentrer chez lui. J’aurais préféré rester avec lui et pouvoir me changer, et surtout de pouvoir prendre une douche pour enlever le sang. Mais je savais, que malgré tout, je devais répondre aux questions des inspecteurs et je savais aussi que plus tôt se serait fait et mieux je me sentirais. Je voulais oublier tout cela, le plus rapidement possible.
Je relevais ma tête, en entendant la porte s’ouvrir puis se refermer. Un inspecteur vient prendre place sur la chaise devant moi. Je le regardais, c’était un bel homme, surement la trentaine, puis je baissais mon regard. A vrai dire, j’avais l’impression de l’avoir déjà vu quelque part. Ce n’était qu’une impression puisque je ne connaissais aucun inspecteur de police dans cette ville. Je ne voulais pas prendre la parole la première, je ne savais pas ce que je devais dire. Devais-je m’excuser de ne pas être sortit de l’université lorsque j’en avais eu l’occasion ? Je n’en savais rien et à vrai dire, je n’arrivais plus à réfléchir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Il faut encore surmonter une épreuve [avec Jeff]   Lun 9 Juil - 5:25


Avec cette prise d'otages à l'université on avait du intervenir, il y avait eu un otage de tué, un accident d'après certain témoin, on en avait pas encore interrogé beaucoup. Faut dire qu'ils étaient tous encore en états de choc et c'était normal après ce qu'ils avaient vécus, ils n'avaient même pas put rentrer chez eux on avait du les embarquer quasiment juste après qu'ils soient sortit. Bien sûr tout avait été fait en douceur, ce n'était pas simplement des témoins c'était aussi des victimes et en aucun cas des suspects. J'avais la liste des personnes à interroger, enfin des otages, c'était mes agents qui s'en chargeaient pour l'instant et je regardais les noms un part un. Je savais que l'un d'entre eux avait été tué mais je ne savais pas encore lequel. Je fis les gros yeux et m'y reprit à trois fois pour relire le nom et être sûr de ne pas me tromper. Oui j'étais tombé sur le nom d'une personne que j'avais bien connus et j'eu la boule au ventre, et si c'était elle qui avait été tuée ?! Je fus vite soulagée quand j'entendis que c'était elle qu'on allait interroger.

La fille de mon équipe allait rentrer dans la salle où elle attendait, c'était probablement elle qui avait le plus de tact pour mettre à l'aise et réconforter, c'était ce dont on avait besoin la mais je l'interrompit avant qu'elle ne rentre et lui dit que j'allais m'en charger et d'aller voir la personne suivante sur la liste, elle ne protesta pas et je rentrais donc dans la salle pour aller m'assoir en face d'elle. Je la regardais quelques secondes, elle avait changé mais je la reconnaissais, son regard, la forme de son visage et quelques traits qui lui étaient propre. Oui je l'avais assez connus pour m'en rappeler. Elle avait du sang sur elle mais ne semblait pas blessée, d'ailleurs si elle l'avait été elle serait partie en ambulance. J'étais soulagé, vraiment soulagé et puis en même temps content de la revoir même si ce n'était pas les meilleurs circonstance pour ça. Elle avait enduré trop d'épreuve pour son âge, personne de devrait avoir à subir tout ça, elle qui était une des filles les plus innocente que j'avais rencontré et qui ne demandait qu'à vivre une vie normal, ce qui en soit n'était pas la lune non plus.


« Tu n'imagines pas à quel point je suis content que tu n'es rien Deborah. »

Je vis la surprise sur son visage, elle ne m'avait pas reconnus évidemment, ça tombait sous le sens, ça faisait quand même quelques années. Autant ne pas la faire patauger dans le tas de question qu'elle devait se poser plus longtemps.

« C'est moi Deby, Jeff »

Mon prénom devrait sûrement lui suffire, je ne pense pas qu'elle m’ait oublié ou qu'il y est une cinquantaine de Jeff de mon âge et dans la police parmi ses relations. J'avais envie de la serrer dans mes bras, est ce que c'était le moment ? Probablement pas mais si ça pouvait la réconforter ne serais-ce qu'un peu je le ferrais.


Dernière édition par Jeff S. Carter le Sam 4 Aoû - 13:08, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Il faut encore surmonter une épreuve [avec Jeff]   Mer 1 Aoû - 19:12

J’étais encore bouleversée par la prise d’otage, revoyant sans cesse l’image de Calista. Je me demandais pourquoi j’étais allée voir ce qu’il se passait au lieu de sortir de l’établissement. Je devrais être heureuse de m’en être sortit sans rien mais je n’y arrivais pas. Calista était morte et je ne pourrais pas m’en réjouir. A vrai dire, nous n’avions même pas eu le temps de souffler et de penser à autre chose que nous avions été emmenés au commissariat pour témoigner. J’étais donc dans une salle, pour l’instant j’étais encore seule. Je me sentais encore plus mal et je ne pouvais pas empêcher mes larmes de couler encore et encore. Je posais alors ma tête entre mes bras. J’avais envie que cela ne soit qu’un cauchemar mais malheureusement c’était la réalité et encore une fois je devais surmonter une épreuve. Une épreuve qui laissera encore des marques même si cette fois je savais que je pouvais compter sur des amis et sur Jared pour m’aider à la surmonter.

Je relevais la tête en entendant la porte s’ouvrir. Un inspecteur venait de rentrer et prenait place sur la chaise de l’autre côté de la table. Je le regardais quelques secondes avant de rebaisser mon regard. Il me donnait l’air de l’avoir déjà vu mais c’était impossible, je ne connaissais aucun inspecteur de police dans cette ville. Je n’arrivais pas à prendre la parole, à vrai dire, je ne savais même pas ce que je devais dire.

Je relevais la tête surprise lorsqu’il prit la parole pour me dire que je ne pouvais pas m’imaginer comment il était content que je n’ai rien. Le plus surprenant était le fait qu’il m’avait tutoyé et qu’il m’appelait par mon prénom. Et pourtant lorsqu’il utilisa mon surnom pour me dire son prénom, je fus comme heureuse malgré l’évènement qui m’amenait ici. Je ne savais toujours pas quoi dire, ça faisait quand même 8 ans que je n’avais pas eu de ses nouvelles, et je n’avais jamais compris pourquoi il avait arrêté de me donner des nouvelles. Il avait été un grand frère pour moi et j’avais eu le malheur de confondre de l’affection avec de l’amour. Je n’avais pas cessé de le regarder depuis qu’il m’avait dit qu’il était. Si je l’avais revu dans une autre circonstance, je me serais surement jetée dans ses bras mais je n’étais pas sûr que ce soit approprié. Je prenais enfin une grande inspiration pour parler.


Qu’est-ce que tu fais dans cette ville ?

C’était la seule chose qui m’était venu à la tête, à vrai dire, j’essayais de retarder le moment où je devrais parler de la prise d’otage. Je savais que j’allais devoir le faire mais il me fallait un peu de temps.


Dernière édition par Deborah R. Brookeline le Mer 8 Aoû - 20:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Il faut encore surmonter une épreuve [avec Jeff]   Sam 4 Aoû - 12:50



Savoir qu'il y a un mort dans une liste qu'on tien entre les main sans savoir qui et remarquer qu'il y a quelqu'un qu'on connait dedans c'est horrible. Deborah je ne l'avait pas vu depuis longtemps, 8 ans exactement, c'était une femme maintenant. Je fus soulagé en entendant son nom et prit la place de la femme de mon équipe pour aller « l'interroger » même si je voulais surtout être rassuré et prendre de ses nouvelles. Je me doutais bien qu'elle n'allait pas me reconnaître et ça se confirma d'ailleurs par son effet de surprise quand je lui dis qu'elle n'imaginait pas à quel point j'étais content qu'elle aille bien.

J'aurais put faire comme si de rien n'était, l'interroger et repartir en ayant la satisfaction de savoir qu'elle va bien, veiller sur elle mais de loin, c'est vrai j'aurais put faire ça oui mais je préférais qu'elle sache qui j'étais. J'avais arrêter de lui donner des nouvelles sans lui expliquer pourquoi même si elle s'en doute peut-être et même si ça n'était pas le moment rêver elle aurait peu-être envie de me poser des questions. Ça changerais de l'habitude ou c'est moi qui pose des questions et les autres qui répondent. Je lui annonçait donc enfin mon prénom, je me doutais qu'elle allait faire le rapprochement toute seule et puis je l'avais toujours appelé Deby, peut-être que d'autre personne l'appelait comme ça maintenant d'ailleurs, je n'en savais rien.


« Je travail, j'ai enfin pu avoir ma propre équipe et c'était ici, ça fait quelques temps déjà. »

Je n'avais aucune envie de la brusquer avec toute les questions sur l'incident même si je savais que je devrais les poser, elle avait déjà l'air traumatisée quand j'étais rentré dans la pièce. C'était peut-être pas non plus le moment de lui raconter ma vie Ouais, situation de merde la.

« Je suis content de te revoir même si j'aurais préféré que ça soit dans d'autres circonstances. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Il faut encore surmonter une épreuve [avec Jeff]   Mer 8 Aoû - 20:55

C’était toujours dur de surmonter une nouvelle épreuve, et encore une fois j’allais devoir faire preuve de courage. Mais pour une fois, je savais que je pouvais faire confiance à des amis et à Jared pour m’aider. Je ne me sentais pas seule et ça me rassurait. Pourtant, je n’arrivais pas à oublier les histoires qui tournaient dans ma tête, les images de Calista allongée par terre. Je savais que j’allais devoir en parler à un inspecteur de police, j’attendais donc dans une salle pour les témoins. L’attente me paressait longue jusqu’à que j’entende la porte grincée, signe que quelqu’un venait de rentrer dans la salle.

Un inspecteur vint s’assoir sur la chaise de l’autre côté de la table, son visage me donnait l’impression de le connaître mais ce n’était pas possible. Je ne connaissais aucun inspecteur dans cette ville. Je fus donc surprise lorsque celui-ci me sortit que je ne pouvais pas imaginer à quel point il était content que j’aille bien. Il avait dû voir ma surprise sur mon visage. Je compris qui il était lorsqu’il m’appela par mon surnom et qu’il me donna son prénom. Celui qui avait été un grand frère pour moi après le décès de mes parents, celui qui me soutenait même si je ne lui avais jamais parlé de mon viol. Celui avec qui je me sentais bien mais j’avais confondu fraternité avec amour et il avait coupé les ponts. 8 ans, que je ne l’avais pas vu.

A vrai dire, la seule chose que je pu lui dire, c’était de le demander ce qu’il faisait dans cette ville. J’aurais pu lui dire que j’étais contente de le voir, que je ne voulais plus qu’il me laisse sans me donner de nouvelle mais je ne trouvais pas que c’était le moment pour lui dire. Pourtant, il me répondit sans aucune réflexion. Il était venu dans cette ville pour son travail et il avait enfin son équipe. Je me souvenais que c’était dans son objectif de pouvoir diriger sa propre équipe, et j’étais heureuse pour lui qu’il puisse avoir ce qu’il voulait. Il rajouta ensuite qu’il était content de me revoir même s’il aurait préféré que ce soit dans d’autres circonstances. J’étais aussi contente de le revoir mais j’aurais préféré qu’il ne coupe pas les liens avec moi.


Je suis moi aussi contente mais il n’y aurait pas eu à faire ses retrouvailles si tu n’avais pas coupé les ponts. Je me suis souvent demandée pourquoi tu l’avais fait même si je m’en doute. Enfin, je ne pense pas que ce soit le moment d’en parler. J’aimerais en finir le plus vite avec les questions sur la prise d’otage.

Je voulais couper court à la conversation car j’avais peur de ne pas pouvoir en parler sans me mettre à pleurer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Il faut encore surmonter une épreuve [avec Jeff]   Jeu 9 Aoû - 14:39

Quand j'étais partit je n'étais pas passer la voir pour lui dire au revoir, j'avais juste arrêté de répondre à tous ses messages qui étaient nombreux, j'avais coupé les pont ça avais été plus facile pour moi à l'époque. Je savais que si je lui disais j'allais la voir mal et probablement pleurer, elle allait essayer de me retenir par tous les arguments possible. Ce qui était normal elle était encore jeune, enfin elle n'est pas vieille la elle est toujours jeune mais à l'époque elle avait quant même quinze ans, c'est limite à cet âge la. Elle était devenue une femme maintenant, une très belle femme d'ailleurs, j’espérais qu'elle avait trouvé le bonheur avec un homme, un homme bien de préférence, dont elle était réellement amoureuse cette fois ci. Et oui si j'étais partit ce n'étais pas pour rien, elle s'était attaché à moi et croyait être amoureuse alors que moi j'avais vingt-huit ans. Je la connaissais depuis qu'elle était toute jeune, j'avais connus ses parents et à leurs morts j'avais veillé sur elle, j'étais présent et c'était devenus un peu comme ma petite sœur, comme je n'en avais pas à l'époque. Oui parce que récemment j'avais découvert à l'enterrement de mon père que j'avais une demi-sœur, Alexie, encore plus jeune que Deby.

Elle ne savait pas trop quoi me dire et je la comprenait, moi je ne connaissais pas la personne qui avait été tué alors qu'elle devait la connaitre et elle avait assisté au meurtre en direct donc elle était bouleversée. Ça me faisais mal de voir toute ses personnes mourir, frappée, violée etc... C'était jamais agréable à apprendre, je n'avais pas fais ce métier pour rien et j'étais fier d'être flic. Tous ses salops n'avaient pas le droit de continuer à vivres tranquille après ce qu'ils faisaient, les mettre en prison non seulement les punissaient mais ça leur empêchaient aussi de faire de nouvelles victimes.

Quand je lui dit être content de la revoir elle me confirma qu'elle aussi mais n'oublia pas de me faire remarquer que si je n'avais pas coupé les pont des retrouvailles n'auraient pas été nécessaires. Elle s'était souvent demandée pourquoi je l'avais fait même si elle se doutait de la réponse. J'allais lui répondre quand elle ajouta que ce n'était probablement pas le moment d'en parler, elle voulait en finir au plus vite avec ses questions de prise d'otage, elle avait raison on aurait tout le temps d'en parler plus tard. Je baissais la tête un instant et inspirais un grand coup avant de la regarder à nouveau.


"Très bien. Est ce que tu pourrais commencer par me dire comment tu t'es retrouvée dans cette salle s'il te plais ?"

S'en suivit toute les questions habituelles, qu'on posait à chaque témoin/otages qu'on avait sur cette liste et qui n'avaient même pas eu le temps de ce remettre de leurs émotions.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Il faut encore surmonter une épreuve [avec Jeff]   Sam 18 Aoû - 19:51

Le revoir me faisait du bien, c’était comme s’il n’était jamais partit. Pourtant, ça faisait huit ans que je n’avais pas eu de nouvelle de lui, huit ans qu’il avait coupé les ponts. En y repensant, j’avais compris que j’avais été stupide. Comment avais-je pu confonde affection et amour ? Comment avais-je fais pour penser être amoureuse de lui ? A vrai dire, je n’avais que lui à cette époque, je ne connaissais pas l’amour et j’avais cru que mon attachement pour lui était de l’amour. J’avais tellement l’habitude de lui confier presque toute ma vie, presque car je ne lui avais pas parlé de l’abus sexuel, que j’avais cru bon de lui parler de mes sentiments. Enfin, de ce que je pensais être des sentiments pour lui. Il avait alors prit la fuite, je ne comprenais pas pourquoi il n’avait pas essayé de me faire comprendre que ce n’était que de l’affection et que de toute façon, rien n’aurait été possible. Pourtant, il ne m’avait pas semblé que c’était quelqu’un de fuyant mais cette fois, il avait fui. J’avais souvent espéré que la cause de son départ ne soit pas moi. Pourtant, j’avais dû m’y résoudre en voyant qu’il ne me recontacte pas. Son départ m’avait fait beaucoup de mal et j’avais commencé à fréquenter les mauvaises personnes. Mais je su m’en sortir, et me voilà aujourd’hui en train de témoigner pour une prise d’otage.

Il était content de me revoir malgré la situation et moi aussi. Mais je lui fis remarquer que des retrouvailles n’auraient pas été nécessaires s’il n’avait pas coupé les ponts. Je m’étais souvent demandé pourquoi il avait fait cela, même si je me doutais de la réponse. Avais-je envie de l’entendre me le dire ? Pas vraiment, j’avais peur de me mettre à pleurer pour cela et je préférai stopper la conversation en lui disant que ce n’était pas le moment d’en parler et que je voulais en finir au plus vite avec les questions. C’était déjà assez dur pour moi d’être ici, je savais que ça allais être dur d’en parler mais je voulais m’en débarrasser. Je voulais rentrer dans ma chambre pour pouvoir prendre une bonne douche et me détendre, enlever le sang qui était sur mes vêtements et enlever les images qui tournaient en boucle dans ma tête. Il baissa sa tête avant de me regarder à nouveau et de me demander comment je m’étais retrouvée dans cette salle.


J’étais à mon casier pour prendre les affaires du prochain cours lorsque j’ai entendu des coups de feu. Au début, je suis restée paralysée par la peur alors que je voyais tous les élèves courir vers la sortie. Je n’ai pas eu le temps de voir qui partait et la peur de mourir fut remplacée par la peur que quelqu’un de proche ait été touché par le tir. En y repensant, je me trouve stupide d’être allée d’où provenait le bruit, j’aurais dû partir et j’aurais échappé à tout cela. Mais, j’y suis allée comme pour me rassurer, me rassurer que je n’avais pas une connaissance de toucher. J’espérais surement que le tireur soit partit ailleurs, qu’il ne soit pas resté sur les lieux. Mais il était toujours là et en me voyant, il m’a demandé de rentrer dans la salle. Je n’aurais pas pu rester calme si Michael n’avait pas été présent.

Etait-ce le plus dur à raconter ? En quelque sorte, car je me sentais coupable d’avoir été dans cette salle. Je savais que ce n’était pas la faute du preneur d’otage mais de la mienne. Si je n’avais pas été voir si Jared n’était pas touché, j’aurais pu sortir et ne pas assister à tout cela. Jeff continua de me poser des questions sur la prise d’otage, le comportement du preneur d’otage, la raison de l’attitude de Calista lorsqu’elle prit la décision d’aller lui parler et puis sur sa mort. Cette mort qui me hantait.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Il faut encore surmonter une épreuve [avec Jeff]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Il faut encore surmonter une épreuve [avec Jeff]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Niagara University™ :: Time to, delete you :: Les Archives :: 2011-2012 :: Archives rps
-
Votez !
Un vote toutes les deux heures ♥
www.obsession27
www.shitamachihito
www.nom du top