AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Coup de gueule / Ellia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Coup de gueule / Ellia   Sam 23 Juin - 13:18

Ça faisait maintenant quelques temps moi et mon équipe qu'on bossait sur cette enquête. Un enlèvement puis plusieurs. On avait un peu pataugé au début et on avait progresser assez vite ensuite. Mais tout ce compliqua à nouveau quand une affaire de meurtre en série s'y mêla, c'était apparemment lié et le FBI avait débarqué pour mener l'enquête. Autant dire tout de suite que ça ne me plaisait pas beaucoup. C'était mon patron qui, en début d'après midi, m'avait fait venir dans son bureau pour me l'annoncer. Les phrases habituelles étaient au rendez-vous du style « Je vous demande de coopérer le long de cette enquêtes » ou encore « Je ne veux pas de rapport vous concernant sur mon bureau ». J'étais en rogne, on était dessus et voilà qu'on devait coopérer avec le FBI. J'étais partit du bureau sans rien dire, je n'avais pas envie de m'énerver alors je gardais tout pour moi. Ça devait se voir. J'adressais un « En route » à mon équipe avant de me rendre sur place.

Arrivé au parc, où on venait de déclarer un mort découvert par un couple de personne âgée venant faire leur petite balade de l'après midi, je pus voir que le FBI était lui aussi sur place. Il avait évidemment été prévenu que ce meurtre était en rapport avec les premiers. E fut surpris de voir que la personne qui devait diriger était une petite blonde de pas plus de vingt-cinq ans. Je n'allais pas faire mon machiste, je n'avais rien contre le fait qu'une femme dirige, même physiquement certaines pouvaient être à la hauteur, non ce qui me dérangeait c'était plutôt son âge, pour moi elle n'avait pas assez d'expérience pour ça, ce qui m'agaçait encore plus. C'était l'agent Donovan apparemment.

Je n'étais pas du genre désobéissant, pas un de ses flics rebelle qui n'en font qu'à leur tête mais la je préférais rester aux commandes, ça ne plairait probablement pas à la blondinette mais je considérais avoir plus d'expériences qu'elle pour ça. J'envoyais donc un de mes agents interroger le vieux couple et un autre se renseigner sur la victime et sur ses ennuis et en attendant il fallait examiner le corps. Il y avait du boulot comme à chaque fois, et il fallait le faire bien.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
E. Heather Rhodes

∞ Live young, wild & free

⊱ statut matrimonial : Célibataire
⊱ où es-tu ? : Toronto
⊱ humeur : A faire la fête pour oublier
⊱ célébrité : Danielle Campbell
⊱ messages : 2005
⊱ inscrit le : 03/02/2011

MessageSujet: Re: Coup de gueule / Ellia   Sam 23 Juin - 14:45


"J'ai que 25 ans et alors?
Ca ne veut pas dire que je ne sais pas ce que je fais."


Les choses avaient bien changer dans ma vie en peu de temps. D'un cursus littéraire à l'université, j'étais passé à un cursus pour devenir agent du FBI. Cela était bien contradictoire, j'étais la première à le dire. Mais j'avais sentis à un moment de ma vie que j'avais besoin d'autre chose. Aujourd'hui, j'étais agent du FBI à vingt-cinq ans. Si j'étais fière? Oui. Et pourtant, ce n'était pas un métier facile. Il ne l'était pour personne mais encore moins pour une femme qui devait en plus se faire une place parmi les hommes du métier. Une femme, qui plus était aussi jeune que moi. J'étais à Niagara et une série d'enlèvements, suivis de meurtres, avait lieue. Quelle galère. Mon supérieur venait de nous confier l'affaire. Enfin, confier était sans doute un bien grand mot. Quelques agents et moi-même devions collaborer avec la police qui avait à l'origine l'enquête sous la main. Autant dire que je sentais que ça serait difficile. Cependant, je n'imaginais pas que ce serait aussi dur.

Je reçus un coup de téléphone m'indiquant qu'un nouveau corps avait été trouvé au parc par un couple de promeneurs. Je partis directement là-bas avec mon équipe. Nous étions arrivés les premiers sur place. Je vis alors la police arriver tandis que je discutais avec les membres de mon équipe. Je pensais voir leur chef venir me parler mais il n'en était rien. Je vis par contre certains membres de son équipe se diriger vers le couple ayant découvert le corps et un autre qui partis ailleurs. Se renseigner sur la victime peut-être? Je soupirais. J'étais sensée être mise au courant de tout. Je me dirigeai vers celui que je jugeais être leur chef. Je me plantai devant lui, sans un sourire.

"Il me semble que nous n'avons pas été présentés. Je suis l'Agent Donovan. L'Agent chargée de diriger cette enquête."

Je lui tendis malgré tout ma main. Je me présentais et j'avais décidé d'être polie. Peut-être qu'un premier contact permettrait de mettre les choses au clair, surtout avec mes précisions quant à mon boulot. J'ajoutai une question:

"Que sont en train de faire vos agents?"

Je pris le temps d'observer l'homme. Plus âgé que moi. Enfin, cela, ça coulait de source. Au moins une trentaine d'années. Plutôt bien conservé, assez attirant. Il avait l'allure d'un flic en tout les cas, c'était une chose de sûre. Je sentais aussi qu'il dirigeait, cela se voyait dans son regard. J'attendis ses réponses, me préparant déjà à devoir affronter une personne pas très aimable ni forcément très coopérative.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

ANCIENNEMENT K. ELLIA DONOVAN

Love is their resistance... +
« Les expériences douloureuses de notre passé contribuent à forger ce que nous sommes aujourd'hui. » - William Glaser unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miamisunlights.forumgratuit.org/
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Coup de gueule / Ellia   Sam 23 Juin - 17:32


Qu'on soit agent à vingt-cinq ans ça je pouvais le concevoir, moi même j'avais commencer très tôt. Mais diriger une enquête, pour meurtre en série en plus, non. J'aurais réagit pareil si ça avait été un homme, je n'avais rien contre les filles d'ailleurs j'en avait une dans mon équipe, mais pour moi l'expérience était très importante. On avait beau tout apprendre dans les bouquins, savoir comment s'y prendre, tend qu'on ne l'avait pas fait on y était pas. Bon je suppose que ce n'était pas non plus la première affaire dont elle s'occupait mais elle devait quand même en être à ses débuts. Pendant le trajet j'avais quand même informé mon équipe que le FBI serait présent et qu'il travaillait sur cette enquête. Bien sûr il y avait ceux qui montrait leur mécontentement et ceux qui disait que si c'était les ordres on devait s'y tenir. J'étais d'accord avec les deux avant qu'on arrive.

J'avais déjà éparpillé mes agents pour commencer à mener l'enquête sans vraiment prêter attention aux agents du FBI je dois dire. J'allais me diriger vers le corps sans vie quand la jeune blonde vint se mettre devant moi, un air sérieux accroché au visage tout comme moi. Elle était mignonne oui ça c'est sûr mais ce n'était pas forcément le meilleur caractéristique pour un flic. Non en effet nous avions pas été présenté, Donovan, c'est bien ce que j'avais entendus quelques minutes avant de la bouche des autres agents du FBI qui l'accompagnaient. Elle ne manqua pas de préciser qu'elle était l'agent qui dirigeait cette enquête. Et elle tendis une mains que je serrais avant de me présenter à mon tour.

"Agent Carter, l'agent qui mène cette enquête depuis le tout début"

Elle m'avait parlé poliment je n'allais pas non plus être irrespectueux, si jamais je le devenais c'est qu'elle l'aura été aussi et pour le moment même si le ton était froid le respect était présent. Bien sûr elle voulut savoir ce qu'étaient en train de faire mes agents, logiquement ils faisaient ce qu'il y avait à faire sur une scène de crime.

"Leur boulot, les vôtres devraient d'ailleurs s'y mettre."

Je fit signe à la fille de mon équipe d'aller examiner le corps avant qu'il ne soit embarqué, au cas ou quelques détails pourraient paraître utiles, je voulais le faire moi même mais quelque chose me disais que la discussion avec la jeune agent Donovan n'était pas terminée.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
E. Heather Rhodes

∞ Live young, wild & free

⊱ statut matrimonial : Célibataire
⊱ où es-tu ? : Toronto
⊱ humeur : A faire la fête pour oublier
⊱ célébrité : Danielle Campbell
⊱ messages : 2005
⊱ inscrit le : 03/02/2011

MessageSujet: Re: Coup de gueule / Ellia   Sam 23 Juin - 17:49

Les choses n'étaient jamais simples entre les agents du FBI et la police. C'était prouvé. Allez savoir pourquoi, ils avaient toujours eu du mal à réellement s'entendre. Pourquoi cela changerait aujourd'hui? Je me plantai devant le chef de l'équipe de la police qui dirigeait l'enquête, celui qui était sûrement le plus apte à m'informer de l'avancée des recherches. Je me présentai, poliment, bien que je restai malgré tout assez froide. Je n'avais pas à me montrer joviale, sympathique ou que savais-je. Cela ne me permettrait pas de me faire respecter, au contraire! On me prendrait pour une rigolote, non professionnelle et j'en passe. Il se présenta à son tour: "Agent Carter, l'agent qui mène cette enquête depuis le tout début". Alors quoi? Il comptait me rappeler ce détail pour me faire comprendre que je marchais sur ses plates-bandes de manière détournée et assez polie? Je ne dis rien, pour le moment, et lui demandai ce qu'étaient en train de faire ses hommes. Ce à quoi il me répondit: "Leur boulot, les vôtres devraient d'ailleurs s'y mettre." Pardon? Le regardant droit dans les yeux, je répondis:

"Qui êtes-vous pour me dire ce que mes hommes devraient être en train de faire? Nous connaissons très bien notre boulot."

Je ne dis toujours rien sur sa première remarque. Si cela venait à se reproduire, j'ouvrirai alors ma bouche. Mais j'espérais sincèrement ne pas avoir à pousser de coup de gueule. Je voulais juste boucler cette enquête, de préférence avec l'aide de la police pour faciliter le travail, et ce sans perdre de temps en chamaillerie parce qu'un macho me trouvait inexpérimentée, trop jeune, trop femme ou que savais-je d'autre. J'ignorais encore ce qui le dérangeait, ni même s'il aurait été comme ça avec quelqu'un d'autre. Mais je voyais très bien qu'un problème subsistait et qu'il y aurait sans doute un abcès à percer. J'espérai simplement qu'il se percerait tout seul sans que je n'ai besoin de gueuler à un moment ou à un autre pour montrer mon autorité qui restait supérieure à celle de la police. Espérant être claire, je repris:

"Je veux que vous me teniez au courant de tout et absolument tout ce qui concerne cette enquête. Je veux que chacun de vos agents soit accompagné d'un des miens. Je veux être mise au courant de chacun de vos faits et gestes."

Cette autorité le ferait peut-être monter sur ses grands chevaux mais tant pis. J'étais prête à affronter ça. Je demandai à mes agents d'aller rejoindre ceux de Jeff Carter, ce qu'ils firent, puis je replongeai mes yeux dans ceux de Carter.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

ANCIENNEMENT K. ELLIA DONOVAN

Love is their resistance... +
« Les expériences douloureuses de notre passé contribuent à forger ce que nous sommes aujourd'hui. » - William Glaser unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miamisunlights.forumgratuit.org/
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Coup de gueule / Ellia   Dim 24 Juin - 13:28


Non généralement la police n'aimait pas bien devoir collaborer avec FBI, CBI, ou autre, sauf peut-être les équipes qui se juges incompétentes et incapable de mener une enquête à bien, que ça soit meurtre ou autre chose. Ce n'était pas mon cas, on avait réglé pas mal d'affaires et ce sans aides, on était en mesure de régler celle la. Quand le jeune femme c'était présenté elle avait tenus bon de préciser qu'elle était celle qui dirigeait l'enquête alors préciser que j'étais celui qui menait l'enquête depuis le début n'était qu'un juste retour. Non je n'était pas un gamin qui jouait à la balle mais simplement un homme qui voulait garder sa place qu'il méritait. Je ne l’empêchais pas de diriger les agents qui était avec elle mais je voulais faire le plus gros de l'enquête ce qui me paraissais normal. Je n'allais non plus l’accueillir les bras ouvert et lui tendre toutes les informations et pistes qu'on avait depuis le début. J'aurais déjà eu du mal à le faire avec un expérimenté mais avec une jeune demoiselle je ne l'envisageait même pas.

"Je viens de vous dire qui j'étais et si vous connaissez vôtre boulot faîte le moi je vais faire le mien."

J'étais froid et sec dans mes paroles,de plus je ne souriais pas. J'étais souvent comme ça et je n'avais pas l'intention de changer mes habitudes encore moins sur un scène de crime et pour faire plaisir à une agent du FBI. Je ne me foutais pas de sa gueule non plus, je n'avais aucune raison de le faire et ce n'était pas mon truc puisque moi mais je ne supportais pas qu'on se foute de ma gueule. J'avais fait signe à ma collègue d'aller examiner le cadavre quand elle reprit la parole. La tenir au courant d'absolument tout ce qui concerne l'enquête, pour ça elle devrait probablement se renseigner auprès de mon supérieur. Il y employait un ton autoritaire qui pourrait presque me faire croire qu'elle y est habituée. Que ses agents soient avec chacun des miens ? A peine l'avait-elle dit qu'elle demanda à ses agents d'appliquer ça ce qu'il firent. La je commençait sérieusement à bouillonner intérieurement.

"Si mes agents veulent des toutous pour les suivre partout ils en achèteront !"

Okay plus si respectueux que ça mais il n'y avait rien de plus pénible que d'avoir un autre agent dans ses pattes pour travailler, je ne parlais pas seulement en mon nom mais en celui de mon équipe.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
E. Heather Rhodes

∞ Live young, wild & free

⊱ statut matrimonial : Célibataire
⊱ où es-tu ? : Toronto
⊱ humeur : A faire la fête pour oublier
⊱ célébrité : Danielle Campbell
⊱ messages : 2005
⊱ inscrit le : 03/02/2011

MessageSujet: Re: Coup de gueule / Ellia   Dim 24 Juin - 16:04

"Je viens de vous dire qui j'étais et si vous connaissez vôtre boulot faîte le moi je vais faire le mien.", me dit-il lorsque je lui demandai qui il était pour me dire ce que mes agents devaient faire. Alors là, ça commençait à faire beaucoup. Le sang-froid était la base de mon métier, on devait s'efforcer de rester calme dans toutes les situations, même les plus dangereuses. Mais je ne supportais pas son sale caractère! Je donnai l'ordre d'être mise au courant d'absolument tout ce qui concernait l'enquête et j'envoyai mes agents pour former des duos avec ceux de l'agent Carter. "Si mes agents veulent des toutous pour les suivre partout ils en achèteront !", me répondit-il. Là, c'était trop. J'explosai.

"C'est quoi votre problème?! Que je sois une femme?! Que je sois jeune?! Vous me jugez inexpérimentée?! Si j'ai été envoyée ici c'est sans doute que j'ai les compétences nécessaires pour vous aider à boucler cette affaire! Qu'est-ce-qui vous pose problème dans cette histoire?!"

Je ne supportais pas que l'on me juge avant de savoir ce que je valais réellement. J'avais du me battre pour intégrer le programme à Quantico, j'avais du me battre pour me faire une place auprès de tout les hommes de l'équipe! J'avais du redoubler d'efforts, j'avais du faire plus que n'importe quel homme, pour montrer de quoi j'étais capable! D'accord, je n'exerçai mon métier que depuis un peu plus d'un an mais j'avais tellement travaillé, j'avais travaillé si dur, que j'avais acquis les capacités de mener une enquête plus rapidement que ceux qui pensaient pouvoir se reposer sur leur lauriers juste parce qu'ils avaient une femme en face d'eux! Et je refusais d'être jugée par quelqu'un qui ne savait rien à mon sujet!

"De plus, je ne serais peut-être pas là si vous aviez été jugés aptes à vous démerder tout seul, vous et votre équipe! On m'a donné l'ordre de vous donner un coup de main et je le ferais que vous le vouliez ou non! Alors maintenant, dîtes moi quel est votre problème avec moi, que nous réglions ça tout de suite!"

Non, je n'étais plus calme. Il m'avait non seulement agacée mais aussi énervée. Et je n'hésitais jamais à ouvrir ma bouche à partir du moment où je trouvais que c'était nécessaire. Certes, je l'avais quelque peu provoqué en sous-entendant leur incapacité mais c'était avant tout pour le pousser à me dire ce qui le déranger dans la présence du FBI à ses côtés.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

ANCIENNEMENT K. ELLIA DONOVAN

Love is their resistance... +
« Les expériences douloureuses de notre passé contribuent à forger ce que nous sommes aujourd'hui. » - William Glaser unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miamisunlights.forumgratuit.org/
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Coup de gueule / Ellia   Lun 25 Juin - 17:32


C'est vrai que je ne montrais pas une des facettes les plus accueillante de ma personnalité et ce n'était pas le but. J'étais de mauvaise humeur depuis que j'avais su qu'il fallait collaborer avec le FBI. Je n'étais pas déjà du genre à sourire à tout viens quand je travaillais normalement alors évidemment ça n'arrangeait pas les choses. Elle voulait que mes agents soient accompagné des siens et savoir chacun de nos faits et gestes, trop d'autorité ce n'était pas forcément bon. Je comprenait qu'elle demande à être au courant de la progression de l'enquête même si je ne l'approuvais pas mais de la à être suivit partout et de ne pas pouvoir aller frapper chez quelqu'un sans l'avertir c'était aller un peu trop loin. Alors en effet je ne lui répondit pas que j'acceptai ça avec enthousiasme mais plutôt que si mes agents voulaient des chiens pour les suivrent partout ils s'en achèteraient. Je crois que c'était la goutte d'eau qui faisait déborder le vase pour la jeune blonde, je l'avais fait sortir de ses gonds.

Elle se mit à... m'engueuler c'est bien ça, en me demandant quel était mon problème. Qu'elle soit une fille ? Non, les filles ne sont pas connes et incapables, je n'étais pas stupide au point de penser ça. Jeune et expérimentée ? Oui la elle touchait juste, moi même je n'aurais pas voulut diriger une enquête à vingt-cinq ans, je n'étais pas assez prétentieux pour dire que j'avais le niveau pourtant je n'étais pas un mauvais flic, mais je n'aurais pas précipité les choses surtout sans être sûr à cent pour cent que j'en était capable. Elle continua en disant que si elle avait été envoyée ici c'était sans doute qu'elle avait les compétences nécessaires, c'était pas totalement faux dans un sens mais j'avais quand même du mal à y gober.

« Le problème que j'ai par rapport à vous agent Donovan c'est qu'à moins d'avoir commencé ce boulot à l'âge de quinze ans, ce qui m'étonnerait beaucoup, je ne pense pas que vous ayez l'expérience nécessaire pour mener une enquête pour meurtre. »

Je restais sur le même ton, pour l'instant, probablement le résultat de toute ses heures passées dans la salle d'interrogatoire avec des suspects. Avec les plus durs il ne faut pas montrer la moindre faille, parfois ça déstabilise et parfois il faut se montrer plutôt agressif, technique que j'essayais d'utiliser le moins souvent. Elle reprit la parole pour me dire qu'elle ne serait pas là si nous avions été jugé apte à nous démerder tout seul. Alors la je crois qu'elle avait trouvé le moyen de m'agacer au plus haut point. Je serais discrètement les poings, non bien sûr que non je n'allais pas me montrer violent, ça m'arrivait de devoir me battre mais la il n'y avait pas de quoi en arriver à la et de plus je n'allais certainement pas être violent avec une femme, j'étais quand même un peu plus costaud qu'elle et j'avais aussi de la technique, c'était nécessaire pour être flic. Elle rajouta qu'elle nous aiderait que je le veuille ou non puisque c'était l'ordre qui lui avait été donné.

« Nous sommes parfaitement apte à régler cette affaire seul ! Et c'est justement pour ça que vous n'avez rien à faire ici ! »

Le ton serait-il légèrement monté ! Possible, de toute façon depuis que la jeune blonde avait commencer à pousser son coup de gueule quelque personne regardaient la scène comme s'il était au cinéma. Une scène entre deux dirigeants c'était toujours attractif et ça le resterait probablement toujours.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
E. Heather Rhodes

∞ Live young, wild & free

⊱ statut matrimonial : Célibataire
⊱ où es-tu ? : Toronto
⊱ humeur : A faire la fête pour oublier
⊱ célébrité : Danielle Campbell
⊱ messages : 2005
⊱ inscrit le : 03/02/2011

MessageSujet: Re: Coup de gueule / Ellia   Lun 25 Juin - 18:49

"Le problème que j'ai par rapport à vous agent Donovan c'est qu'à moins d'avoir commencé ce boulot à l'âge de quinze ans, ce qui m'étonnerait beaucoup, je ne pense pas que vous ayez l'expérience nécessaire pour mener une enquête pour meurtre.", me dit il très clairement. Comment osait-il?! Il ne savait rien de tout ce que j'avais du faire pour arriver à là où j'en étais aujourd'hui! A peine âgée de vingt-deux ans j'avais du aller voir les plus hauts gradés pour réussir à participer au programme à Quantico! J'avais suivis pendant dix-sept longues semaines le programme! J'avais tenue jusqu'au bout! Avec tout ce que cela impliquait! J'avais été entraînée aux techniques de filatures, au tir, aux prélèvements scientifiques! Puis j'avais subis deux années d'entraînement sur le terrain. Nous étions mis à rude épreuve à chaque heure du jour comme de la nuit! Je n'avais jamais été aussi fatiguée mais c'était le prix à payer pour réussir et aller jusqu'au bout de ce que je voulais faire! J'avais subis les remarques déplacées de mes collègues masculins à longueur de temps. J'avais droit à des remarques réellement méchantes et déplacées jusqu'au jour où je les avais remis en place. Alors honnêtement, non, je ne pensais pas avoir droit à un tel comportement de la part d'un homme sensé être mature et qui, je pensais, me respecterais puisque j'avais tout de même déjà fait mes preuves sinon jamais je n'aurais été envoyée ici. Il reprit: " Nous sommes parfaitement apte à régler cette affaire seul ! Et c'est justement pour ça que vous n'avez rien à faire ici !" Là, ça faisait beaucoup.

"Vous savez, j'ai du me battre pour en arriver ici! J'ai subis des remarques déplacées à un très haut niveau de la part de collègues masculins! Et vous savez quoi? C'est moi qu'on a envoyé sur cette affaire! Coïncidence? Non. J'ai les capacités pour travailler sur cette affaire! Venez avec moi!"

Je le guidai jusqu'au corps qui avait été retrouvé peu de temps avant. Je mis mes gants tout en me dirigeant là-bas. Je finis par m'accroupir près du corps et je l'observai. Je levai le t-shirt de la victime et on pu découvrir des marques très nettes de couteau sur son ventre. Les indiquant de la main, je repris la parole:

"Vous voyez ça? Les marques sont très nettes. Cela désigne une certaine expérience. Cela se voit que ce n'est pas la première fois. Il n'a pas hésité, il savait très précisément où il allait le poignarder. Les plaies ont été nettoyées. Il a prit le temps, il est très méticuleux. On peut supposer qu'il l'a regardé se vider de son sang."

Je me redressai et enlevai mes gants, après avoir rebaissé le t-Shirt de la victime. Regardant l'agent Carter, je repris:

"En comparant les victimes précédentes, les fréquences entres les enlèvements et le temps qu'il met avant de les tuer, je pourrais monter un profil. Il n'y a pas que les empruntes qui peuvent nous conduire au meurtrier. Vous me jugez peut-être inexpérimentée parce que je suis trop jeune et que je fais partis du FBI depuis peu de temps, mais avant de vouloir me renvoyer chez moi, vérifiez au moins que je ne vous serais pas utile. J'ai mérité ma chance maintenant?"

Je restai froide. Cela m'agaçait réellement de devoir faire mes preuves de cette façon mais puisque je n'avais pas le choix, je le faisais.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

ANCIENNEMENT K. ELLIA DONOVAN

Love is their resistance... +
« Les expériences douloureuses de notre passé contribuent à forger ce que nous sommes aujourd'hui. » - William Glaser unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miamisunlights.forumgratuit.org/
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Coup de gueule / Ellia   Mar 26 Juin - 14:42


Elle m'avait demandé quel était mon problème et je lui avait répondu. Je me doutait bien que ça allait la mettre encore plus en rogne qu'elle ne l'était déjà, tout le monde aurait eu cette réaction. Je savais bien aussi que je n'avais pas à lui parler comme je l'avais fais mais j'avais tendance à me montrer plus agressif quand tout n'allait pas comme je le voulais, c'était comme ça. Et quand elle avait insinué qu'on était pas apte à gérer cette enquête ça avait été sa goutte qui avait fait débordé mon vase, on s'était énervé mutuellement même si je dois bien avouer que c'était de ma faute. Je lui avait répondu qu'on était tout à fait apte à s'en chargé, ce que je pensais, et que c'était pour ça qu'ils n'avaient rien à faire ici. Si le FBI avait été mit sur cette enquête il était évident que c'était à cause des meurtres. On avait déjà résolu des affaires de meurtre mais cette fois ci c'était d'un tueur en série qu'il s'agissait et de plus mêlé à une histoire d’enlèvements. Alors oui en effet ça faisait beaucoup et les personnes plus hautes placée pense toujours que c'est trop pour une seule et même équipe, elles en mette donc deux sur l'affaire et le FBI avait sûrement reçut toute les informations sur le début de l'enquête. Le fait que je lui dise qu'elle était trop jeune avait du la blesser. Je voulais bien la croire quand elle disait avoir subit des remarques de ses collègues masculins se que je trouvais parfaitement stupide et gamin de leur part, oui je lui faisait une remarque aussi mais par rapport à son âge pas son sexe, certaines femmes sont tout à fait capable de mettre à plat des hommes.

Elle avait du se battre et c'était elle qui avait été choisit pour diriger cette enquête. Elle disait avoir les capacités et elle voulait me le prouver, elle me demanda de la suivre, ce que je fis, jusqu'au corps de ce pauvre homme. Elle souleva le tee-shirt bien saccager pour me montrer les marques qui se trouvait dessous. Elle avait mit des gants bien entendus. Elle en déduits ensuite ce que tout bon agents devait en déduire, c'était bien le même tueur, ou une imitation parfaite ou du moins presque puisque ce n'était pas possible, mais il faudrait encore examiner pas mal de chose pour le savoir, c'est à ça que servent les médecins légistes. Je prit quelques secondes pour regarder ce que je pouvais voir d'ici, c'est à dire les marques autour de sa bouche indiquant qu'il avait été ballonné. Je reportais ensuite mon attention sur l'agent Donovan avant qu'elle ne reprenne la parole. Elle me fit ensuite tout un discours sur ce qui pouvait l'aider à monter un profil du meurtrier, c'était des choses qui pouvaient paraître évidentes à un flic expérimenté mais peut-être moins pour un débutant ou une débutante. Elle était dans le FBI depuis peu comme je m'en doutais mais elle voulait que je vérifie qu'elle ne pouvait pas nous être utile avant de la renvoyé chez elle et elle finissait en demandant si elle avait le droit à sa chance maintenant.

Je ne l'avais pas interrompu une seule fois et j'avais écouté ce qu'elle avait à me dire. C'est vrai que je l'avais peut-être jugé assez vite, c'était vraiment rare les gens qui progressait aussi rapidement, elle m'avait démontré qu'elle méritait sa place dans la police, pas encore qu'elle pouvait diriger mais ça pour le savoir fallait que je la laisse faire. De toute façon si je m'entêtais à vouloir mener tout tout seul mes supérieurs risquaient d'être bien vite au courant que je n'avais pas obéis aux ordre. Je savais cependant que si elle s'y prenait mal je risquais de la corriger et de faire quelques remarquer. Je soupirais légèrement et me tournait vers les agents de mon équipes bien qu'ils ne soit pas tous au même endroit et haussais la voix.

"C'est l'agent Donovan qui dirige cette enquête, je veux que vous la teniez au courant des avancer et que vous écoutiez ses ordres."

Mes agents furent étonnés par cette déclaration mais n'ajoutèrent rien.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
E. Heather Rhodes

∞ Live young, wild & free

⊱ statut matrimonial : Célibataire
⊱ où es-tu ? : Toronto
⊱ humeur : A faire la fête pour oublier
⊱ célébrité : Danielle Campbell
⊱ messages : 2005
⊱ inscrit le : 03/02/2011

MessageSujet: Re: Coup de gueule / Ellia   Mar 26 Juin - 20:45

C'était vrai. C'était rare que les jeunes agents du FBI apprennent aussi vite que moi. Mais pourquoi m'envoyer promener alors que si j'avais été envoyée ici, c'était sans aucun doute pour une bonne raison? Aucun supérieur, quel qu'il fut, n'aurait prit le risque de confier une affaire à une débutante. Si tel était le cas, tout retomberait sur le supérieur en question et il perdrait gros puisqu'il perdrait en réalité sa place. Je lui prouvai que j'avais les capacités nécessaires à mener une enquête de meurtres en série et que j'avais tout à fait ma place parmi eux en lui donnant des informations sur l'affaire qui pourraient être utiles et que je ne pouvais en aucun cas avancer au hasard, sans aucune réflexion ou connaissance. Pas une seule fois il ne m'interrompit et je supposai que c'était une bonne chose. Puis je le vis se tourner vers ses agents et je l'entendis reprendre la parole pour leur dire: "C'est l'agent Donovan qui dirige cette enquête, je veux que vous la teniez au courant des avancer et que vous écoutiez ses ordres." Je soupirai doucement de soulagement. Je savais bien que je pouvais me débrouiller seule, la preuve. Le regardant, je lui adressai un léger sourire pour reprendre:

"Que les choses soient claires Agent Carter: mon but n'est pas de vous évincer. Je suis persuadée que vous savez très bien diriger votre équipe mais on sait bien que dans un cas comme ça, un profil psychologique du meurtrier est une aide à ne surtout pas rejeter. Je suis là pour vous aider, pas pour vous enfoncer ou vous voler la vedette. Je me fiche d'avoir les honneurs d'avoir dirigé et bouclé une affaire. Je veux seulement qu'on retrouve le coupable avant qu'il ne fasse d'autres victimes."

Je fis signe au coroner d'emmener le corps chez le médecin légiste. Je m'excusai auprès de l'agent Carter pour aller parler à mon équipe. Je leur expliquai que nous allions réellement collaborer avec la police, que tout était rentré dans l'ordre, mais que je ne voulais pas qu'ils prennent de décision sans nous en parler à l'agent Carter et à moi-même. Ils acquiécèrent. Je repartis vers l'agent Carter et je lui fis une proposition:

"Je n'ai pas eu le temps de prendre de café alors... On pourrait aller en prendre un et vous me parleriez de l'enquête. Ca vous va?"

J'avais besoin d'un café parce que je sentais que ça allait être une longue enquête. Alors, autant mêler le plaisir au travail, non? Et ne dîtes pas que c'est pas professionnel! J'avais besoin d'un café pour être d'aplomb alors chut! >< Et puis, nous devions de toute façon encore attendre que le médecin légiste ait terminé son examen donc...

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

ANCIENNEMENT K. ELLIA DONOVAN

Love is their resistance... +
« Les expériences douloureuses de notre passé contribuent à forger ce que nous sommes aujourd'hui. » - William Glaser unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miamisunlights.forumgratuit.org/
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Coup de gueule / Ellia   Mer 27 Juin - 17:20


J'aurais put continuer et pousser le coup de gueule un peu plus loin mais ça aurait été inutile alors j'avais capitulé, au grand soulagement de la demoiselle. Elle en était venue à me montrer ce qu'elle pouvait déduire des marques sur le corps de la victime, si j'avais continuer elle n'aurait sûrement pas lâché l'affaire t aurait continuer à me montrer de quoi elle était capable. Je n'avais plus qu'à obéir aux ordres et la laisser diriger même si ça ne me plaisait toujours pas plus que ça, enfin, j'allais bien voir comment elle allait se débrouiller. J'avais donc dit haut et fort pour que tout mes agents entendent où qu'ils soient qu'elle dirigeait l'enquête, qu'ils devaient la tenir avertit et bien sûr lui obéir ce qui en surprit quelque uns. En tournant de nouveau la tête vers l'agent Donovan je la vis sourire, plutôt légèrement mais c'était le premier que je voyais. Elle fit ensuite un speech en annonçant que son but n'était pas de m'évincer, qu'elle était persuadée que je pouvais diriger une équipe mais qu'un profil psychologique ne pouvait être qu'utile. Je me doutais bien qu'elle ne voulait pas m'enfoncer ou me voler la vedette comme elle disait même si je n'étais aucunement la pour attirer toute l'attention sur moi mais pour faire mon jobs. Les honneurs ? Ce n'était pas ce que je cherchais non plus.

"Dans ce cas on veut la même chose."

Si on devenait flic c'était pour ça, retrouver les coupables, les amener au tribunal et permettre à la famille de faire son deuil, en cas de meurtre. Bref de faire la justice, ceux qui faisait ce boulot pour autre chose c'était stupide. Elle fit signe d'emmener le corps et s'excusa avant de se rendre vers les autres agents du FBI. En attendant je sortis mon portable pour passé un coup de fil à mon agents qui était partit se renseigner au commissariat histoire de l'avertir elle aussi, qu'elle ne soit pas étonnée si elle avait à donner des information à quelqu'un d'autre que moi. A peine avais-je raccroché et rangé mon portable que l'Agent Donovan était de nouveau face à moi et elle me proposait... Un café ? Ah pour parler de l'enquête.

"Après tout pourquoi pas, je n'en ai pas encore prit aujourd'hui et il y a un café juste à côté."

En y repensant c'est vrai que je n'en avais pas prit ce matin, c'était rare que je l’oubli mais j'avais eu autre chose à faire et donc voila zappé. Alors en prendre un maintenant en la renseignant sur l'enquête et sans perdre non plus un temps fou ça pouvait se faire, et c'était du café, pas de l'alcool.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
E. Heather Rhodes

∞ Live young, wild & free

⊱ statut matrimonial : Célibataire
⊱ où es-tu ? : Toronto
⊱ humeur : A faire la fête pour oublier
⊱ célébrité : Danielle Campbell
⊱ messages : 2005
⊱ inscrit le : 03/02/2011

MessageSujet: Re: Coup de gueule / Ellia   Mer 27 Juin - 22:19

Au final, lui et moi nous voulions la même chose: retrouver le coupable de tout ces meurtres - ni plus ni moins. Alors pourquoi la police et le FBI ne pouvaient ils pas s'entendre? En ayant le même but, la réaction première serait de s'entraider et pas de s’entre-tuer. Et pourtant. Mais bon, que vouliez-vous qu'on y fasse hein? On pouvait changer notre manière de travailler mais ni l'agent Carter ni moi-même ne pourrait changer la mentalité de toute une génération. Après avoir avertis mes agents que nous allions travailler main dans la main, j'étais retournée vers l'agent Carter. J'avais vu qu'il avait rangé son téléphone et ce fut pourquoi je me permis de prendre la parole pour lui proposer d'aller prendre un café, histoire qu'il m'informe des détails sur l'enquête. C'était toujours plus simple et pratique de l'entendre de vive voix que de les lire sur une feuille. Cela n'avait pas le même impact pour une première approche. L'écris était par contre très utile pour les approches suivantes, pour réfléchir etc... Il me répondit: "Après tout pourquoi pas, je n'en ai pas encore prit aujourd'hui et il y a un café juste à côté."

J'étais arrivée récemment et je devais avouer que je ne connaissais pas encore la ville par coeur. Je le suivis donc. Y aller à pied était loin d'être un problème puisque le café se trouvait juste en face du lieu de la découverte, malheureusement macabre, du corps. Arrivés là-bas, je choisis le fond du café où il n'y avait personne pour que nous ayons notre paix pour parler tranquillement de l'affaire. Il ne faudrait surtout pas que les informations s'ébruitent. La population avait déjà bien assez peur comme ça à cause des meurtres en série. La serveuse vint prendre nos commandes. Je pris un café avec un sucre. Elle attendit que Carter en fasse autant puis elle partit. Nous allions pouvoir commencer:

"Est-ce-que vous avez déjà le moindre suspect dans cette enquête ou aucune piste utilisable?"

Je ne souriais à nouveau plus. La discussion était sérieuse et honnêtement, ça ne donnait pas envie de sourire du tout ce genre de sujet de conversation. Je précisai à l'agent Carter qu'il pouvait m'appeler par mon prénom. J'étais bien plus jeune que lui, de sans doute dix ans - ce qui n'était pas beaucoup en soi - et ainsi, je n'aimais pas spécialement être appelée "Agent Donovan". J'acceptais que l'on m'appelle "Donovan", "Kaitleen" mais je préférais que l'on m'appelle "Ellia", tout bêtement. Et je sentais bon de le lui préciser, même si ce n'était qu'un stupide détail.

"Au fait, vous pouvez m'appeler Ellia."

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

ANCIENNEMENT K. ELLIA DONOVAN

Love is their resistance... +
« Les expériences douloureuses de notre passé contribuent à forger ce que nous sommes aujourd'hui. » - William Glaser unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miamisunlights.forumgratuit.org/
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Coup de gueule / Ellia   Ven 29 Juin - 12:50


C'est vrai qu'en fin de compte nous voulions la même chose mais collaborer c'était toujours compliqué, surtout que les techniques de travail sont rarement les mêmes entre deux équipes. Et le FBI risquait de ramené plus de journalistes qu'il n'y en avait d'habitude et si c'était le cas je la laisserait leur parler toute seul, je détestais ça, répondre à des questions. Je ne met pas tous les journalistes dans le même sac mais la grande majorité ne comprennent pas qu'on ne donne pas de renseignement sur une enquête en cours et interrogent encore et encore. Elle me proposa d'aller prendre un café pour l'informer sur l'enquête, j'acceptais puisqu'il y avait un café juste à côté, que ça permettait de rester prêt d'ici pour pouvoir débarquer s'il y avait besoin.

On se rendait donc au café pour s'installer au fond de la pièce et passer nos commandes, un sucre pour elle et sans pour moi. La serveuse partit et la jeune femme put me demander si on avait déjà des suspects ou des pistes utilisables.

"Bien sûr mais il n'y a par contre aucun lien entre les victimes, du moins les précédentes, on peut donc envisager qu'il soit un tueur à gage ou encore qu'il commettent tous ses meurtres pour en cacher un en particulier."

Évidemment je n'allais pas lui sortir tous les noms et toutes les info comme ça d'une traite comme un ordinateur mais elle devait avoir reçut tous les fichiers sur l'enquête normalement, mes supérieurs avaient du les passer à ses supérieurs qui avait du leur passer à elle et les autres agents de l'équipe du FBI, du moins ceux qui sont sur cette affaire. Elle reprit la parole pour préciser que je pouvais l’appeler Ellia, joli prénom.

"En dehors des heures de travail dans ce cas la, et moi c'est Jeff."

Même mes agents je ne les appelais pas par leur prénom mais par leur nom de famille alors je me voyais mal l'appeler Ellia pendant qu'on travaillait et je savais que des rumeurs seraient vite lancées. Par contre en dehors du travail si je la croisais c'était mieux que je l'appelle par son prénom oui.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
E. Heather Rhodes

∞ Live young, wild & free

⊱ statut matrimonial : Célibataire
⊱ où es-tu ? : Toronto
⊱ humeur : A faire la fête pour oublier
⊱ célébrité : Danielle Campbell
⊱ messages : 2005
⊱ inscrit le : 03/02/2011

MessageSujet: Re: Coup de gueule / Ellia   Ven 29 Juin - 19:49

"Bien sûr mais il n'y a par contre aucun lien entre les victimes, du moins les précédentes, on peut donc envisager qu'il soit un tueur à gage ou encore qu'il commettent tous ses meurtres pour en cacher un en particulier.", me répondit il une fois que la serveuse était partie et que j'avais eu l'occasion de lui poser la question que les éventuels suspects qu'ils avaient. C'était vrai que j'avais eu le dossier mais pour être franche, je n'avais pas encore réellement eu le temps de l'étudier dans les détails. Il avait fait une bonne remarque. Mais peut-être que le lien entre les victimes n'avait pas encore été trouvé ou alors c'était "simplement" un tueur compulsif qui devait assouvir ses pulsions. Dans ce cas là, on pouvait en déduire qu'il choisissait ses victimes au hasard, ou plutôt qu'il prenait les victimes qui se présentaient à lui et qu'il serait facile pour cet homme d'agresser. Je me mis à lui expliquer ce détail:

"Ces meurtres peuvent être des pulsions. Dans ce cas là, il n'y a pas de liens entre les victimes puisqu'il prend en quelque sorte celles qui se présentent à lui. A moins que le lien entre les victimes ne soit pas si évident que ça."

La serveuse vint nous apporter nos boissons et je la gratifiai d'un sourire avant qu'elle ne reparte. J'informai celui qui était devenu mon collègue de mon prénom. En effet, je préférai que l'on m'appelle par mon prénom. J'avais l'impression d'être trop vieille sinon, à force que l'on m'appelle par mon nom de famille. Parfois, on m'appelait même madame. Vous vous imaginez? J'étais agent du FBI et on m'appelait Madame alors que je n'étais âgée que de 25 ans et que j'avais à peine le temps de prendre une soirée avec un homme, si vous voyez ce que je veux dire... Dans le non sérieux, bien sûr, dans le genre relation d'un soir. "En dehors des heures de travail dans ce cas la, et moi c'est Jeff.", me répondit-il. Effectivement, c'était plus professionnel. J'esquissai un sourire. Bien que cela ne me plaisait guère d'entendre sans cesse mon nom de famille, je souriais. C'était vraiment très professionnel et c'était vrai que s'appeler par nos prénoms rendrait les choses tout de suite un peu plus "personnelles". Je me mis à touiller ma cuillère dans ma tasse. Je repris la parole, concernant l'enquête toujours.

"Je propose que nous allions voir la famille de la dernière victime tout à l'heure, si cela vous convient."

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

ANCIENNEMENT K. ELLIA DONOVAN

Love is their resistance... +
« Les expériences douloureuses de notre passé contribuent à forger ce que nous sommes aujourd'hui. » - William Glaser unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miamisunlights.forumgratuit.org/
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Coup de gueule / Ellia   Dim 1 Juil - 13:08


Des pulsions, oui ça aussi c'était possible, il y avait des tarés partout. J'avais déjà essayer de comprendre ses gens la, de savoir pourquoi ils faisaient ça. Pour certains c'était lié à des traumatismes, d'autres voulaient se venger de la vie, il y avait toute sorte de gens en fait, des malades mentaux aussi et puis certain qui tuaient pour le plaisir, sans aucun doute les pires. Mais il se pouvait aussi en effet qu'il y ai un lien entre les victimes qu'on avait pas encore trouvé et on avait d'ailleurs pas arrêter les recherche puisque des fois ça ne pouvait être vraiment pas grand chose qui faisait ce lien.

"Nous écartons aucune piste et s'il y a un lien je pense qu'à deux équipes on va bien finir par le trouver."

Oui c'était logique, deux équipes, deux fois plus de chance d'y trouver. Même si j'avais toujours un peu de mal à avaler le fait qu'on devait collaborer je devais bien avouer que si on trouvait le coupable plus tôt et qu'on l’empêchait de faire d'autres meurtres ça serait bien mieux. Je remerciais d'un signe de tête la serveuse qui venait d'apporter les cafés et posait le mien sur la table. Il y eu une petite accolade avant que le sujet sur l'enquête ne reprenne. Elle m'avait dit que je pouvais l'appeler par son prénom, Ellia, mais je préférais préciser que je ne le ferais que en dehors des heures de travail avant de donner à mon tour mon prénom. Puis le sujet de conversation repartit sur l'enquête quand elle d'aller voir la famille de la dernière victime, bien sûr il fallait les interroger mais en premier lieu il allait falloir leur annoncer la mauvaise nouvelle, c'était jamais très agréable mais il fallait bien que quelqu'un le fasse.

"Ça me convient parfaitement, on devrait même y aller juste après ce café"

Café que je commençait enfin à boire après avoir un peu soufflé dessus.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
E. Heather Rhodes

∞ Live young, wild & free

⊱ statut matrimonial : Célibataire
⊱ où es-tu ? : Toronto
⊱ humeur : A faire la fête pour oublier
⊱ célébrité : Danielle Campbell
⊱ messages : 2005
⊱ inscrit le : 03/02/2011

MessageSujet: Re: Coup de gueule / Ellia   Sam 7 Juil - 15:22

"Nous écartons aucune piste et s'il y a un lien je pense qu'à deux équipes on va bien finir par le trouver.", me dit il lorsque j'émis l'hypothèse que, peut-être, c'était le phénomène des pulsions qui guidait le meurtrier vers ses victimes. C'était sûr que dans notre boulot, aucune piste n'était à écarter. Au contraire, il fallait tout analyser pour être sûr avant de pouvoir mettre une quelconque idée de côté, et honnêtement, ce n'était pas fait si rapidement que ça. Souvent nous devions travailler en parallèle sur plusieurs pistes à la fois, en proposant sans cesse de nouvelles "idées" quant à ce qu'il se passe et ce n'était jamais simple. Il avait également raison en disant qu'à deux équipes, nous finirions par trouver le lien entre les victimes s'il existait. J'hochai la tête. Je finis par proposer que nous allions voir la famille de la dernière victime. Il répondit à cela: "Ça me convient parfaitement, on devrait même y aller juste après ce café." Je fis un signe positif de la tête avant de m'attaquer rapidement à mon café. Il était encore chaud mais je m'étais en quelque sorte "amusée" à souffler régulièrement dessus depuis qu'il était arrivé. Je le bus bien vite, j'avais l'habitude de boire à vitesse grand V car dans mon métier, nous n'avions pas toujours le temps de s'attarder pour boire un café. Du moins, pas durant une enquête.

"Si vous avez terminé, je suis prête."

Je devais paraître un peu pressée et je le réalisai en repensant à ce que je venais de dire. Je finis par rire doucement en me frappant le front doucement.

"Je suis désolée, j'ai l'habitude de tout faire très vite. Ne croyez pas que je suis pressée d'aller annoncer la mauvaise nouvelle à la famille... Prenez votre temps pour le boire."

Je souris doucement. J'espérais qu'il n'allait pas penser que j'étais pressée d'annoncer à la famille de cette pauvre victime ce qu'il s'était passé. Un décès m'attristait toujours mais en tant qu'agent du FBI, nous devions nous forger une sorte de carapace. Nous ne devions pas laisser place à la colère, la compassion. Enfin, rien ne nous empêcher de ressentir de tels sentiments bien sûr, mais jamais il ne devait prendre une place trop importante sous risque que nous fassions une énorme erreur. Et dans notre métier, une moindre erreur peut être fatale. Nous devions nous contrôler, aussi difficile que cela était.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

ANCIENNEMENT K. ELLIA DONOVAN

Love is their resistance... +
« Les expériences douloureuses de notre passé contribuent à forger ce que nous sommes aujourd'hui. » - William Glaser unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miamisunlights.forumgratuit.org/
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Coup de gueule / Ellia   Lun 9 Juil - 5:24


Il fallait bien partager les informations de l'enquête, il y a les dossiers bien entendus mais ceux ci étaient toujours moins complexe que tout ce qu'on pouvait raconter à l'oral bien que comme à mon habitude je n'étais pas très bavard. Mais il fallait bien lui dire l'essentiel quand même puisque si elle voulait savoir tout ça c'était probablement qu'elle n'avait pas encore eu le temps de lire les dossiers, après tout elle avait sûrement dut devoir se déplacer en vitesse pour le dernier meurtre.

Elle proposait d'aller voir la famille de la victime ensemble, c'était probablement ce qu'il y avait de mieux à faire et ces gens devaient connaître la vérité tout aussi dur soit-elle le plus rapidement possible. Et nous nous devions retrouver l'assassin pour permettre à toutes les familles des victimes de pouvoir faire leur deuil, ils avaient droit à ça. Ça n'était jamais agréable d'annoncer un décès mais il fallait bien que quelqu'un le fasse et c'était notre boulot. J'ajoutais donc qu'on pouvait même y aller après ce café, suite à quoi je la vis voire le sien en quelque seconde, je n'avais même pas encore eu le temps de toucher au mien. Elle me prévint ensuite que si j'avais terminé elle elle était prête. En effet je voyais ça, je prenais généralement mon café le matin avant de partir mais ce matin je n'avais pas eu le temps donc je dois avouer que j'avais l'habitude de prendre mon temps pour ça, j'étais en tout cas plus lent qu'elle.

Je n'eus pas le temps de lui répondre que je l'a vis rire en se tapant le front ce qui me fit sourire et même rire légèrement , elle venait probablement de détendre un peu l'atmosphère, comme quoi finalement il ne fallait pas grand chose. Elle s'excusa en expliquant qu'elle avait l'habitude de faire vite mais qu'il ne fallait pas que je crois qu'elle était pressée d'annoncer la mauvaise nouvelle à la famille et que je devais prendre mon temps pour le boire. Je souris aussi en prenant ma tasse et en soufflant un peu dessus.

« C'est pas grave je vous pardonne, ça arrive à tout le monde même aux plus gradés, et puis je ne vais pas m'attarder trop longtemps dessus non plus. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
E. Heather Rhodes

∞ Live young, wild & free

⊱ statut matrimonial : Célibataire
⊱ où es-tu ? : Toronto
⊱ humeur : A faire la fête pour oublier
⊱ célébrité : Danielle Campbell
⊱ messages : 2005
⊱ inscrit le : 03/02/2011

MessageSujet: Re: Coup de gueule / Ellia   Lun 9 Juil - 16:55

Lorsque je le vis rire doucement, cela me fit sourire de plus bel. C'était vraiment chouette d'avoir réussis à détendre un minimum l'atmosphère. Si déjà nous devions collaborer, autant le faire dans une bonne ambiance non? Il valait mieux réussir à s'entendre un tant soit peu si nous voulions avoir de bonnes conditions pour réussir à trouver le meurtrier. J'étais assez fière de moi pour le coup même si ça n'avait pas été volontaire du tout, bien au contraire! Je m'excusai bien rapidement pour ne pas que je sois jugée de la mauvaise manière quant à ma rapidité. "C'est pas grave je vous pardonne, ça arrive à tout le monde même aux plus gradés, et puis je ne vais pas m'attarder trop longtemps dessus non plus.", me répondit il à mes excuses. Je souris en hochant la tête. J'observai autour de nous en attendant qu'il termine son café. Quand il eut terminé, nous payâmes et nous levâmes pour aller à la voiture. Nous prîmes la sienne. Cela m'importait peu pour être franche. Je préférai que nous prenions une seule voiture pour que nous puissions toujours parler de l'affaire si nécessaire puis de la victime quand sa famille aura malheureusement eu à subir notre petit interrogatoire. Nous avions eu l'adresse assez rapidement grâce à un des agents de Jeff. Arrivés à destination, nous allâmes sonner à la porte. Je nous présentai:

"Bonjour madame. Je suis l'agent Donovan, du FBI, et voici l'agent Carter de la police. Hum... Pourrions nous entrer s'il vous plait? Nous aurions quelques questions à vous poser."

Je choisis de ne rien lui dire à la porte, devant d'éventuels curieux. Le mieux serait tout de même l'intimité que la maison représentait.

La femme: -Heu... oui, bien sûr.

Elle nous laissa entrer et reprit rapidement la parole après avoir fermé la porte derrière nous. La maison était assez chaleureuse et claire. Des photos trônaient sur les murs et certains meubles. Cette femme était l'épouse de la victime et il allait falloir que nous lui annoncions que son mari avait été la victime d'un tueur en série. Nous allions bouleverser toute sa vie. Ca laissait un goût assez amer en moi.

La femme: -Mais que vient faire le FBI et la police chez moi?

Mon regard se tourna instinctivement vers celui qui était finalement une sorte de coéquipier, bien qu'imposé. Qui allait lui annoncer?

J'ai fait bouger les choses, j'espère que ça ne te dérange pas que j'ai pris des décisions sans te concerter mais je savais pas quoi écrire d'autre ^^'

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

ANCIENNEMENT K. ELLIA DONOVAN

Love is their resistance... +
« Les expériences douloureuses de notre passé contribuent à forger ce que nous sommes aujourd'hui. » - William Glaser unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miamisunlights.forumgratuit.org/
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Coup de gueule / Ellia   Lun 9 Juil - 17:40

HRP: Pas de soucis ;)


En peu de temps l'ambiance c'était détendus et notre "relation" amélioré, il n'y avait pas photo puisqu'on c'était gueulé dessus et que maintenant on prenait un café en parlant de l'enquête. Elle avait finit son café avant même que je ne commence le mien et m'avais prévenue qu'elle était prête, elle se reprit juste après en remarquant qu'elle avait été beaucoup plus rapide que moi ce qui me fit quelque peu rire. C'était rare en fait de me voir rire, pendant que je travaillais c'était même exceptionnel et pourtant la il n'avait pas fallut grand chose, comme quoi on avait tous besoin de se détendre un peu parfois. Bon je ne mit pas trop de temps non plus à finir mon café pour qu'on puisse allez voir la famille de la victime.

En sortant on monta dans la même voiture, la mienne, même si ça n'était pas vraiment important tend qu'on était transporté d'un point à un autre savoir de quelle couleur était la voiture et à qui elle appartenait on s'en fichait. Bref une fois arrivé ce fut Ellia qui sonna et qui nous présenta à la personne qui ouvrit la porte. C'était mieux de rentrer que d'annoncer ça sur le palier de la porte mais maintenant qu'on était à l’intérieur on allait pas faire durer le suspens, il fallait bien lui dire. La femme qui nous avait accueillit était inquiète, ce qui en soit était tout à fait normal, généralement quand le FBI et la police débarquait chez soit ce n'était pas pour annoncer une bonne nouvelle. Quand elle demanda pourquoi on était la Ellia tourna tête vers moi, il fallait qu'un des deux ce décide à lui dire et pas dans deux heures, je regardait donc la veuve avant de lui annoncer la mauvaise nouvelle.

"Votre mari à été retrouvé mort dans le parc il y a quelques heures, toutes nos condoléances madame."

Je n'allais pas m'étaler, pas maintenant. Elle se mit à dire que ce n'était pas possible, à tout nier en bloc et quand elle comprit que c'était belle et bien vrai et s'effondra en sanglots. C'était bel et bien un des moments les plus désagréable de l'enquête. On pouvait faire quoi la ? Rien on ne devait qu'attendre pour pouvoir l'interroger ce qui n'allait pas être évident non plus vus son état.Mais elle même voudrait forcément plus de renseignements.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
E. Heather Rhodes

∞ Live young, wild & free

⊱ statut matrimonial : Célibataire
⊱ où es-tu ? : Toronto
⊱ humeur : A faire la fête pour oublier
⊱ célébrité : Danielle Campbell
⊱ messages : 2005
⊱ inscrit le : 03/02/2011

MessageSujet: Re: Coup de gueule / Ellia   Mer 11 Juil - 19:36

C'était vraiment très difficile d'annoncer le décès de quelqu'un. J'en avais déjà annoncé beaucoup. Malheureusement bien trop pour une vie. Mais c'était toujours la même émotion. A chaque fois c'était pénible de voir des vies brisées à cause de salopards qui n'avaient rien de mieux à faire que de tuer, violer, kidnapper, parfois même torturer, de pauvres innocents qui n'avaient jamais rien demandé à personne. J'étais presque soulagée que Jeff se charge de l'annoncer à la jeune femme. Avec mon équipe, c'était toujours moi qui avait cette charge. "Votre mari à été retrouvé mort dans le parc il y a quelques heures, toutes nos condoléances madame." Je vis la femme passer d'un état à un autre. Elle commença par nier avant d'éclater en sanglots. Ne jamais trop s'impliquer. Une règle d'or de notre métier. Mais c'était tellement poignant de voir toutes ces vies partir en fumée de cette façon! Au bout d'un instant, je finis par m'approcher de la femme et la prendre par les épaules pour l'aider à aller s'asseoir.

"Voulez-vous un verre d'eau?"

Elle hocha simplement la tête. Je m'éclipsai et vagabondai dans les pièces à la recherche de la cuisine. J'en profitai pour observer l'intérieur, pour regarder les photos. Je revins rapidement avec un verre d'eau que je lui tendis. Elle me remercia. Et maintenant? Elle commençait à se calmer.

"Je suis vraiment désolée madame mais nous aurions quelques questions à vous poser..."

Une nouvelle fois, elle hocha la tête et les questions purent commencer. Les questions classiques étaient bien sûr posées. Rien d'extra-ordinaire. Et les réponses étaient malheureusement tout aussi classiques. L'homme était un agent immobilier tout ce qu'il y avait de plus respectable et respecté. Aucun ennemis à la connaissance de sa femme, il ne faisait rien de malsain et d'après elle, il n'avait rien à cacher. Nous finîmes par la remercier et lui dire une nouvelle fois nos condoléances avant de sortir. Tout en allant à la voiture, je repris la parole avec Jeff:

"Bon, rien ne relis les victimes. Rien d'apparent. Aucune ressemblance entre les victimes. Il tue aussi bien des hommes que des femmes, les tranches d'âge sont différentes, ils n'ont pas le même genre de boulot et semblent tous être très honnêtes. Quelque chose nous échappe forcément."

Et ça, ça commençait à m'énerver. Oui, déjà. J'aimais trouver rapidement le profil du tueur parce que ça nous permettrait de le trouver bien plus rapidement. De plus, j'avais vu les photos qui ornaient les murs de la maison. C'était un mari et un père de famille et ils avaient l'air très heureux. Je cachai ma colère parce que ce serait mal vu par Jeff. Il penserait que je risquais de me laisser emporter par mes émotions alors que c'était faux. D'une voix donc naturelle, je repris:

"Prochaine étape?"

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

ANCIENNEMENT K. ELLIA DONOVAN

Love is their resistance... +
« Les expériences douloureuses de notre passé contribuent à forger ce que nous sommes aujourd'hui. » - William Glaser unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miamisunlights.forumgratuit.org/
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Coup de gueule / Ellia   

Revenir en haut Aller en bas
 

Coup de gueule / Ellia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Niagara University™ :: Time to, delete you :: Les Archives :: 2011-2012 :: Archives rps
-
Votez !
Un vote toutes les deux heures ♥
www.obsession27
www.shitamachihito
www.nom du top