AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Discretion de rigueur / Deborah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Discretion de rigueur / Deborah   Dim 24 Juin - 15:05

Jared était venu se placer au-dessus-de moi. Nous nous embrassions alors que je faisais passer mes doigts sur son torse. Tous nos gestes étaient faits en douceur, une douceur que j’aimais beaucoup de la part de Jared. Il m’avait fait aimer ses moments passés avec lui grâce à sa douceur. Ce que j’appréciais aussi dans ce moment, c’est la déclaration qu’il m’avait fait, non ce n’était pas un je t’aime mais pour moi ça le valait et c’était le plus important. Je comprenais le fait qu’il ne voulait pas encore le dire et je respectais son choix. Je n’avais plus que ma culotte lorsqu’il descendit ses baisés sur ma poitrine. Je frissonnais alors que je passais mes doigts dans ses cheveux.

Jared caressait mes jambes avec ses mains avant de retirer ma culotte, ses baisers descendirent tranquillement vers mon intimité en passant par la naissance de ma poitrine et mon ventre. J’étais loin de m’attendre à cela et je fus surprise de sentir ses lèvres. Je ne pus empêcher d’ouvrir grand les yeux pourtant je prenais plaisir à son traitement. Mon corps se cambrait et je me pinçais la lèvre inférieure pour éviter de faire du bruit. Je savais que Jared entendait ma respiration s’accélérait et devenait saccadée de temps à autre. Je sentais une chaleur naître dans mon bas-ventre et je voulais le sentir en moi. J’avais envie de lui, ce n’étais pas évident pour moi de l’admettre. J’avais l’impression que Jared lisait dans mes pensées puisqu’il remonta prendre possession de mes lèvres puis de mon cou. Il se lia ensuite à moi, il agissait encore en douceur et je l’en remerciais intérieurement. Je plaçais une main sur sa nuque et l’autre sur son dos tout en profitant de ses coups de bassin. J’avais les yeux fermés alors que je me mordais toujours la lèvre. Je me sentais bien, pourtant j’avais chaud et ma respiration s’accélérait sous ses coups de bassin.

Je retournais ensuite la situation, me retrouvant au-dessus de lui. Je rejetais ma tête en arrière tout en accélérant le rythme. Mes mains étaient posées autour du corps de Jared.


HRP : désolé c'est vraiment pas long :(
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Discretion de rigueur / Deborah   Mar 26 Juin - 12:24


Jared venait de retirer son dernier sous-vêtement avant de descendre progressivement ses baisés sur l'intimité de Deborah. Il sourit d'ailleurs en l'entendant. C'est vrai qu'il était plus doux avec elle qu'avec les autres, la plus part du temps il était comment dire... sauvage ? Pas tout le temps hein mais souvent mais il savait-être doux, la preuve. Peut-être était-ce tout simplement le fait qu'il soit avec elle qui le rendait comme ça. Elle le calmait, l'apaisait peut-être, en tout cas quand il était avec elle il se sentait bien, et si ce n'était pas le cas il ne prendrait pas le risque de rester toute la nuit avec elle ce qu'il avait bien l'intention de faire.

Il était ensuite remonté embrasser ses lèvres et son cou avant de se lier à elle, une fois de plus sans brutalité, et d'enfouir sa tête dans son cou. Il sentit les mains de Deborah venir se placer sur sa nuque et dans son dos alors qu'il avait commencer à faire des vas et viens en elle, l'un comme l'autre respiraient de plus en plus rapidement mais essayaient de faire le moins de bruit possible. C'est un des inconvénients de ses chambres universitaires ou tout le monde débarque comme dans un moulin. Il n'avait déjà pas apprécié être coupé une fois dans son élan alors une deuxième fois et à ce moment la c'était hors de question. Elle prit le dessus et accéléra le rythme alors que Jared passai ses mains dans son dos et attrapait à nouveau ses lèvres.

Ça prit le temps que ça prit et une fois terminé Jared se posa à côté d'elle en reprenant sa respiration et prit le drap pour les recouvrir. Oui il transpirait quelque peu et ça n'avait pas été simple de se faire silencieux, la prochaine fois ça serait chez lui a moins les voisins ne débarqueraient pas, ils étaient habitués. Tout en continuant de reprendre son souffle il se pencha sur elle et lui fit un bisou sur le front avant de se remettre correctement et de passer un bras autour d'elle pour la prendre contre lui. Certes il avait déjà chaud mais il n'y avait rien à faire il l'a voulait contre lui.

« Interdiction de me faire tomber du lit cette nuit, je n'aime pas ce parquet ! »


Lui dit-il en souriant. Rien à voir avec la situation, mais ça ce n'était pas nouveau, après avoir fait l'amour il sortait souvent une connerie, ben voilà. Mais il savait très bien que Deborah allait le prendre avec le sourire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Discretion de rigueur / Deborah   Mer 4 Juil - 15:40

Jared était toujours aussi doux avec moi, c’était sa douceur qui me faisait aimé ses moments avec lui, des moments que je n’aurais pas pensé apprécier avec mon passé. Alors oui ses moments-là, avec Jared, ne me faisaient pas peur et je voulais en profiter un maximum. Il s’était lié à moi sans brutalité et avait enfui sa tête dans mon cou. Je plaçais une main sur sa nuque et l’autre dans son dos. Il accélérait ses va-et-vient alors que nos respirations s’accéléraient en même temps. Je me pinçais les lèvres pour essayer de faire le moins de bruit possible, je n’avais pas envie qu’une des filles du campus viennent nous déranger à nouveau. Je pris le dessus sur lui en le retournant. J’accélérais le rythme alors que Jared passait ses mains dans mon dos et m’embrassait à nouveau.

Je ne saurais dire pour combien de temps nous en avions eu, mais j’avais autant profité de ce moment que du premier. Et je pouvais dire que Jared savait me donner du plaisir, un plaisir que je n’aurais pas imaginé avoir avant. Jared se plaça à côté de moi et recouvra nos corps avec le drap. Je me mettais sur le côté pour le regarder alors qu’un sourire se dessinait sur mes lèvres, j’étais heureuse. Il se pencha sur moi pour me faire un bisou sur le front puis il passa un bras autour de moi, je me collais un petit peu plus à lui. Jared me donna l’interdiction de le faire tomber du lit cette nuit car apparemment il n’aimait pas le parquet. Je savais qu’il disait ça pour rire et ça faisait du bien. Je pris un petit air déçu.


Dommage, je comptais te faire dormir par terre.

Je rigolais ensuite, pour rien au monde, je ne voulais qu’il dorme par terre. Je me sentais trop bien en étant dans ses bras pour cela. Je crois même que je pourrais rester des heures entières dans cette position. Je fermais ensuite les yeux pour profiter un peu plus de son étreinte.



HRP : Encore désolé pour l'attente :(
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Discretion de rigueur / Deborah   Lun 9 Juil - 5:22


Jared avait pour habitude d'avoir des rapports plutôt sauvage avec ses partenaires sexuels, la plus part du temps ce n'était que pour une nuit donc évidemment il passait une nuit de folie et puis basta. Mais la c'était différent, il était avec une fille
qu'il aimait, ils étaient en couple, ça ne serait certainement pas la dernière fois qu'ils feraient l'amour et avec elle il savourait chaque moment, il y allait en douceur, c'était aussi mieux pour elle il le savait et puis c'était plus agréable. Deborah lui avait dit ce qui lui était arrivé et Jared savait très bien que ce n'était pas facile de se remettre de ses choses la. Parmi les jeunes qui subissent ça il y en a pas mal qui on peur d'avoir d'autre relation sexuelle et dans celle qui accepte d'en avoir à nouveau la plus part faisait ça dans le noir à chaque fois, Deborah faisait partit de la petite tranche de personnes qui avait réussit à surmonté tout ça, est ce qu'il y était pour quelque chose ça il n'en savait rien mais il était heureux pour elle, heureux de la voir heureuse et heureux d'être enfin avec elle. De ce côté la elle était une femme forte ça il ne dirait pas le contraire.

Il venait donc de faire l'amour durant quelques temps, quelques temps de pur plaisir où le plus dur avait été de se retenir de pousser de trop bruyant gémissement histoire d'éviter qu'une autre fille se ramène comme c'était arrivé un peu plus tôt et ne les découvres comme ça. Tout c'était bien passé et heureusement pour eux sinon ils auraient été dans la cata. Jared se mit ensuite à côté d'elle pour reprendre sa respiration et recouvrir le bas de leur corps du drap, pas de la couette il avait déjà bien assez chaud comme ça. Elle se tourna vers lui et quand il l'a regarda elle souriait, il sourit à son tour et lui embrassa le front avant de passer un bras autour d'elle et de la prendre contre lui. Et bien sûr il fallait qu'il sorte quelque chose de débile, remarque s'il faisait de l'humour c'est qu'il était bien.

Il venait de lui interdire de le pousser hors du lit parce qu'il n'aimait pas le parquet, bon c'est vrai qu'il n'était pas terrible mais en réalité il n'en avait rien à foutre. Il sourit en voyant la petite mine faussement déçut de Deborah et rit légèrement quand elle lui dit que c'était dommage parce qu'elle avait prévu de le faire dormir par terre. Elle rit aussi, il savait bien qu'elle plaisantait mais aucune raison qu'il ne continus pas dans le délire.

« Et ben pas de bol tu vas devoir me supporter toute la nuit » Il passa sont deuxième bras autour d'elle pour pouvoir joindre ses deux mains « Et si tu me fais tomber quand même et ben tu tombes avec moi ! » Dit-il fier de lui.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Discretion de rigueur / Deborah   Mar 24 Juil - 16:44

Je n’avais jamais connu ça avec quelqu’un d’autre et à vrai dire, je n’avais jamais pensé que je pourrais le vivre. Avec lui, j’étais heureuse et je ne voulais pas que ce bonheur cesse. Il avait réussi à me faire oublier la douleur d’un viol, une douleur qui m’avait donné des cauchemars pendant de longues années, mais depuis que j’avais pu lui confier ce qui m’était arrivée, je n’en faisais plus. Il avait réussi à m’apaiser. Pourtant, j’avais l’impression que lui seul pouvait me donner cette confiance et me faire oublier ce viol.
Nous venions de faire l’amour, et encore une fois il avait réussi à me donner du plaisir. Alors oui, je me sentais bien. C’est vrai qu’on aurait pu se faire surprendre par les filles du campus mais à vrai dire, elles m’étaient sorties de la tête et c’était mieux ainsi. Jared recouvrait nos corps avec le drap et je me tournais vers lui, j’avais le sourire aux lèvres. Je me sentais bien. Jared aussi me souriait avant de déposer un bisou sur mon front puis de passer un bras autour de moi pour me serrer contre lui.
C’était un bon moment et une autre fille que moi aurait surement dit qu’il venait d’être gâché par Jared. Mais pas pour moi, j’aimais tous les moments avec lui et le fait qu’il m’interdit de le pousser hors du lit me faisait rire. Pourtant, je n’avais pas rigolé, je préférais rentrer dans son jeu. Je fis donc une petite mine déçu pour lui dire que c’était dommage car j’avais prévu de le faire dormis par terre. Il se mit à rire légèrement et je fis de même. Apparemment, je n’avais pas de bol car j’allais devoir le supporter toute la nuit. Il passa son deuxième bras autour de moi avant de rajouter que si je le faisais tomber, je tomberais avec lui. Je déposais un petit bisou au coin de ses lèvres.


Je préfère te laisser dormir dans le lit dans ce cas. Et puis, tu me manquerais trop pour te faire dormir par terre.

Je passais à mon tour un bras autour de lui et posais ma main sur ses cheveux que je caressais. Malgré la taquinerie, c’était un moment de douceur, un moment agréable que j’aimais passer avec lui.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Discretion de rigueur / Deborah   Lun 30 Juil - 11:44

Il n'y avait bien qu'avec elle qu'il était comme ça. Avec les autres il était non seulement moins doux mais il ne restait jamais non plus, et c'était valable aussi en dehors du sexe, il ne se comportait comme ça qu'avec elle. On aurait presque l'impression qu'il n'était plus le même, il gardait un côté Jared quand même, il taquinait, rigolait et faisait son prétentieux mais il n'était pas arrogant et à balancer des remarques désagréables ou encore à vouloir la manipuler ou jouer avec elle. Non on pouvait bel et bien dire que c'était une relation passionné, sans se cacher derrière un quelconque masque; il était bien avec elle et puis heureux, il était enfin heureux. D'ailleurs il n'avait plus envie de se droguer même si envie ou pas quand on est dépendant ça ne s'arrête pas comme ça.

Ils venaient de faire l'amour dans la chambre d'étudiante de Deborah, évidemment ce n'était pas ce qu'il y avait de plus agréable de se cacher et de ne pas pouvoir avoir une relation normal mais tend qu'il l'avait elle tout allait bien. Il avait mit longtemps, très longtemps à ouvrir les yeux et maintenant il n'avait aucune envie de les refermer. Il venait de lui dire qu'elle n'avait pas intérêt à le faire tomber par terre alors qu'elle était blottit dans ses bras. Bien sûr il n'avait pas put s'en empêcher même si on aurait put attendre quelque chose de plus romantique de sa part. Mais Jared n'était pas vraiment romantique, il n'avait eu qu'une relation sérieuse avant celle la alors il n'avait pas eu vraiment besoin de l'être, inutile d'être romantique pour un coup d'un soir, être un bon séducteur suffisait largement. Et puis à quoi bon essayer d'impressionner une fille avec des tas de belles choses si c'est pour avoir oublier son nom le lendemain.

Deborah le suivit dans son jeu en lui disant que pourtant elle avait prévu de le faire dormir par terre mais comme il lui dit elle allait devoir le supporter toute la nuit parce qu'il venait de refermer son deuxième bras sur elle et que s'il tombait elle tombait avec lui donc même au sol elle devrait le supporter. Il sourit fier de lui et elle vint déposer un petit baisé au coin de ses lèvres en disant que dans ce cas la elle allait le laisser dormir dans le lit et que de toute façon il lui manquerait trop s'il il dormait par terre. Elle passa à son tour un bras autour de lui et une main dans ses cheveux, quand à Jared il passa doucement son doigt sur sa joue en la regardant sans rien dire. Après quelques secondes il se pencha sur elle pour déposer ses lèvres sur les siennes. Quand il se détacha il lui sourit à nouveau avant de la reprendre correctement contre lui.

« Passe une bonne nuit »

Il laissa sa main lui caresser les cheveux tout doucement en regardant le plafond et en attendant qu'elle s'endorme pour ne pas l'embêter. Il venait juste de se rappeler qu'il n'avait pas préparer ses cours du lendemain, bravo !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Discretion de rigueur / Deborah   Mar 7 Aoû - 12:53

Au début, je voyais Jared comme un homme prétentieux et arrogant. Pourtant, je reconnaissais que je mettais trompée. Bien sur, il montrait toujours cette facette de lui devant les autres ou en cours. Mais lorsque nous étions ensemble, il me montrait son côté doux, protecteur et surtout jaloux. Si quelqu’un était venu me dire que j’allais tomber amoureuse de lui lorsque je ne le connaissais pas autrement que comme un professeur, je lui aurais ri au nez. Et pourtant, j’étais tombée amoureuse de lui, et il m’avait prouvé à de nombreuses fois qu’il méritait cet amour. Il me rendait heureuse, et j’espérais que je le rendais moi aussi heureuse.

J’avais mis du temps à me dire que ma promesse ne valait plus le coup d’être respectée. Je l’avais déjà brisée une fois, et nous n’étions pas vraiment heureux de notre situation. Oui, j’aimais tous les moments passés avec lui et j’étais heureuse en étant en sa compagnie mais il manquait quelque chose. Pour sa part, il avait peur de ne pas pouvoir rendre une femme heureuse mais sans s’en rendre compte, depuis que j’avais lié une forte amitié avec lui, il me rendait heureuse. Nous avions mis du temps à nous rendre compte que nous pouvions essayer d’être ensemble. Depuis, je profitais de tous les moments avec lui, même si le fait de se cacher n’était pas toujours évident. Mais, je ne voulais pas mettre en danger son métier ni mes études.

Je venais de me blottir dans les bras de Jared lorsqu’il m’interdit de le faire tomber par terre. J’avais envie de rigoler à sa petite taquinerie mais je trouvais que c’était plus marrant de continuer dans sa bêtise. Je pris alors une petite moue déçue pour lui dire que j’avais prévu de le faire dormir par terre. Ce n’était pas vrai et puis j’avais qu’une envie, pouvoir rester dans ses bras toute la nuit, mais j’avais moi aussi envie de le taquiner. Il passa alors son deuxième bras autour de moi pour m’encercler et me répondit que j’allais devoir le supporter toute la nuit car si je le faisais tombé, je tomberais en même temps. Il était fier de lui alors que je déposais un petit baisé au coin de ses lèvres. Je n’avais aucune envie de le faire tomber car il me manquerait trop, c’est ce que je lui fis remarquer avant de passer un bras autour de lui et de placer ma main sur ses cheveux que je caressais doucement. Pour sa part, il passait son doigt sur ma joue avant de m’embrasser tendrement. Il se recula ensuite pour se remettre correctement et me souhaita une bonne nuit.


Bonne nuit à toi aussi.

Je fermais les yeux. Jared me caressait mes cheveux. Ca me faisait du bien et le sommeil me vint rapidement. Je n’avais plus aucune peur de faire de cauchemar lorsque j’étais avec lui. Je ne sentis même pas Jared se levé. Enfin, ce n’est pas tout à fait vrai, puisqu’en me retournant bien plus tard, je sentis que sa place était libre. Je me réveillais alors, Jared était assis devant le bureau, la tête plongée dans des documents. Il préparait sûrement ses cours du lendemain. Je souris en le regardant, c’était une des rares fois où je le voyais aussi sérieux et ça lui donnait un charme.

M. SILVESTER est bien sérieux cette nuit.

C’était la seule chose que j’avais trouvé à lui dire. Ca ne me dérangeait pas qu’il s’occupe de ses cours. A vrai dire, je ne l’aurais même pas sus si je ne mettais pas réveillée. Pourtant, ses bras me manquaient. Je le regardais encore.

Tu es trop absorbé par ton travail ou j’ai le droit d’avoir un câlin ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Discretion de rigueur / Deborah   Mar 7 Aoû - 16:50


Il était épuisé ce qui était normal vu ce qu'ils venaient de faire mais il n'en perdait pas pour autant son sens de l'humour et puis le plus important de tout, il était bien. C'était différent d'avec les autres femmes avec qui il n'avait fait que tirer un coup et partir, le fait qu'il y ai les sentiments en plus ça changeait tout. Et la je n'avais pas envie de me casser parce que j'avais eu ce que je voulais et sous prétexte que le lendemain ça allait être galère pour sortir, je m'en foutais de ça. J'avais envie de prendre du temps avec elle, il avait envie d'être la pour elle, de la regarder dormir, de la câliner, de l'écouter. Oui il était complétement atteint, qui l'aurait crus ?

Après quelques instants il se remit correctement et la reprit contre lui en lui caressant doucement les cheveux et en regardant le plafond. Il partit dans ses pensées et remarqua qu'il n'allait pas pouvoir dormir maintenant. Super il fallait encore qu'il prépare les cours du lendemain, ça tombe bien il avait vraiment envie de faire ça ! Non mais quel barbe ! Et puis fallait qu'il y fasse ce soir pour être sûr d'avoir assez de temps pour terminer parce que s'il s'y mettait demain et qu'il devait partir sans avoir terminé il était dans la merde, bon pas qu'il ne savait pas improviser mais c'était quand même toujours mieux d'avoir quelque chose de préparé. On est d'accord. Par contre il n'était pas obligé d'enquiquiner Deborah avec ça.

Il lui souhaita donc une bonne nuit et attendit qu'elle s'endorme sans arrêter de lui caresser les cheveux, ce qu'elle finit par faire. Il se dégagea ensuite délicatement histoire de ne pas la réveiller et enfila son caleçon ainsi que son pantalon avant d'aller s'assoir au bureau et d'allumer la petite lampe qui était dessus. C'était partit. Il pris de quoi écrire et ce concentra dessus, on ne le voyait pas souvent sérieux c'est vrai mais il savait l'être et la c'était nécessaire. Il était si absorbé par son travail qu'il n'entendit même pas Deb se réveiller quelques instants plus tard. C'est pour ça que il fut surprit d'entendre son nom, l'espace d'une seconde il crut que quelqu'un était rentré et les avait découvert mais en tournant la tête vers la voix il vit que c'était Deborah et sourit.

"Je prépare mes cours, je t'ai réveillé ?"

Lui qui avait pourtant fait gaffe à ne pas faire trop de bruit, peut-être en avait-il fait sans y faire attention. Il avait de nouveau tourné sa tête sur ses cours quand elle lui demanda s'il était trop absorbé par son travail ou si elle avait le droit d'avoir un câlin. S'il retournait dans le lit il risquait de s'endormir direct et ça il ne fallait pas parce qu'il ne finirait pas ses cours, mais en même temps il ne pouvait pas refuser un câlin à Deb. Il lui tendit la main et recula un peu sa chaise.

"Tu me demande de choisir entre câlin et travail la ?" Lui répondit-il en souriant "Aller viens"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Discretion de rigueur / Deborah   Ven 10 Aoû - 20:34

Jared m’avait repris contre lui après m’avoir embrassé avant de me souhaiter une bonne nui tout en me caressant les cheveux. Le fait de me sentir contre lui me faisait du bien. Je ne pouvais pas nier que c’était agréable de dormir auprès de celui qu’on aimait. Il était réellement comme celui que je pensais. Il avait souvent essayé de me faire croire que ça nature était d’être provocateur et arrogant et pourtant, il me montrait qu’il pouvait être doux et à l’écoute de son entourage. Je m’endormis alors dans ses bras, je ne me rendis pas compte qu’il s’était levé quelques minutes plus tard.

Je me retournais dans mon sommeil, je pouvais avoir un sommeil agité comme un sommeil calme, cette fois ce n’était ni l’un ni l’autre, mais j’avais besoin de trouver une position confortable pour dormir. Pourtant en me retournant, je remarquai qu’il n’y avait plus personne à côté de moi. Je me réveillai alors et vis Jared assied devant le bureau. Il était surement en train de préparer ses cours. Je le regardai quelques secondes avant de lui dire qu’il était sérieux. C’était une petite taquinerie et apparemment je l’avais surpris. Il tourna sa tête et me sourit. Il se justifia en disant qu’il préparait ses cours et me demanda s’il m’avait réveillé.


Non, ne t’inquiète pas, ce n’est pas toi. Mais j’ai sentis ta place vide.

Je lui souris à mon tour. Ça me faisait un peu bizarre de le voir dans ma chambre en train de travailler, pourtant ce n’était pas un rêve. Il tourna de nouveau sa tête alors que je lui demande s’il était trop absorbé par son travail ou si j’avais le droit à un câlin. Il recula sa chaise et me tendit sa main en me demandant si je lui demandais vraiment de choisir entre câlin et travail. Puis il me dit que je pouvais venir. Je me levais alors et attrapais sa chemise qui trainait par terre pour l’enfiler. Il avait beau déjà m’avoir vu nue, j’avais toujours mon côté timide qui ressortait et à vrai dire, j’avais toujours envié les filles dans les films qui portaient la chemise du garçon, le lendemain matin. Puis j’allais ensuite m’assoir sur ses genoux. Je callais me tête contre sa nuque. Je caressais son torse avec ma main tout en fermant mes yeux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Discretion de rigueur / Deborah   Lun 13 Aoû - 9:08


Il avait fallut que ce moment si agréable soit perturbé par le travail. Le travail pas fait bien entendus, et oui il fallait préparer les cours du lendemain et la il s'y prenait un peu tard, faut dire qu'il avait été aussi assez occupé avant. Mais il n'avait pas envie d'embêter Deb avec ça, il ne voulait pas lui sortir « Hey en fait je vais devoir arrêter le câlin et te laisser t'endormir seule parce que c'est pas le tout mais j'ai du boulot moi ». Okay il avait beau ne pas être quelqu'un de romantique il y avait quand même des limites. Il ne fallait pas confondre pas romantique et idiot, parce que malgré les apparences et les on dit, Jared était loin d'être con.

Il attendit donc qu'elle s'endorme avant de sortir le plus discrètement possible du lit, ne voulant pas la réveiller puis s'installa au bureau et alluma une petite lampe pour commencer à travailler. Il était tellement concentré sur sont travail qu'il remarqua que Deborah était réveillée qu'une fois qu'elle lui avait adressé la parole lui foutant d'ailleurs la trouille. Ben oui quand on entretien une relation secrète on peut avoir la trouille d'être découvert mais son cerveau fit rapidement le rapprochement et il tourna la tête vers elle pour lui sourire en expliquant qu'il préparait ses cours et en lui demandant si c'était lui qui l'avait réveillé parce que si c'était le cas il s'en voudrait, mais non, ce n'était pas lui. Elle avait sentit la place vide à côté d'elle.

« T'es la première que je rencontre qui réfléchis en dormant, je te manque tend que ça ? »

Il souriait amusé et quand elle lui demanda si il était trop occupé pour lui accordé un câlin il lui répondit si elle voulait vraiment qu'il je choisisse entre boulot et câlin. C'était rare qu'une femme vous empêche de travailler au seul moment où elle vous vois travailler mais en même tend pour Jared la question ne se posait pas, la réponse était tellement évidente. Il se recula pour lui laisser un peu de place et lui tendit la main en ajoutant qu'elle pouvait venir bien entendus. Ce qu'elle fit en lui piquant sa chemise au passage et en l'enfilant avant de venir s'assoir sur lui et fasse à lui.

« Tu nages un peu dedans la » Lui dit il en souriant, faut dire que ce n'était pas vraiment le même gabarit et heureusement pour l'un et l'autre. « Et puis tu étais très jolie sans »

Celle la elle était obligée de sortir. Il frémit en sentant ses doigts délicat et fin lui caresser doucement la peau nue de son torse et lui caressa les cheveux quand elle enfouis sa tête dans son cou. Quand à l'autre main de Jared elle passa dans le dos de Deborah pour la maintenir contre lui. Il arrêtait de penser boulot quelques instants et profitait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Discretion de rigueur / Deborah   Jeu 16 Aoû - 20:31

Jared m’avait pris dans ses bras pour que je puisse m’endormir. Je me sentais rassurée et apaisée, à vrai dire je me sentais bien tout court. En même temps, comment pourrait-on ne pas se sentir bien lorsqu’on est dans les bras de celui qu’on aime ? Ce n’était pas possible pour moi, et j’étais une personne qui pourrait très vite s’habituer à ses moments de tendresse. Pourtant, je savais qu’il ne fallait pas que je m’y habitue. Je laissais tous mes idées de coter pour me laisser emporter dans le monde des rêves. A vrai dire, ses caresses sur mes cheveux ne pouvaient que m’aider à m’endormir.

En combien de temps je m’étais endormie ? Je ne saurais le dire. Je ne saurais même pas dire combien de temps j’étais restée endormie avant de me réveiller. J’étais encore dans ma phase du sommeil agité, cette phase où un rien peu vous réveiller et le fait de sentir la place de Jared vide m’avait réveiller. Avais-je eu peur qu’il soit partit ? Je n’en saurais le dire, pourtant je fus soulagé de le voir assis sur la chaise de mon bureau. Il était en train de travailler, c’était la première fois que je le voyais aussi sérieux. Même en cours, il ne faisait pas souvent preuve d’autant de sérieux. Je ne pus donc m’empêcher de le lui faire remarquer. Il se retourna alors, le sourire, aux lèvres pour m’expliquer qu’il préparait ses cours et me demanda s’il ne m’avait pas réveillée. Je lui expliquais alors que non mais que j’avais senti la place vide à côté de moi. Il ne se gêna pas pour me taquiner en me disant que j’étais la première qu’il rencontrait à réfléchir en dormant. Il me demanda ensuite si je lui manquais tant que ça. Il avait un sourire amusé alors que je fis un petit rire léger. C’est vrai que ça devait être rare de voir une personne qui se réveille en sentant la place vide à côté de soi.


Je ne peux que plaider coupable car oui tu me manquais un petit peu.

Je lui demandais ensuite s’il était trop occupé par son travail pour me faire un petit câlin. Oui, j’étais accro à ses câlins, et je ne trouvais pas cela mauvais. Il se recula et me tendit sa main en ajoutant que je pouvais venir. Je ne me fis pas prier et me levais tout en lui piquant sa chemise qui était par terre. Malgré qu’il m’ait déjà vu nu, je ne pouvais pas enlever ma timidité et je préférais cacher ma nudité. Et à vrai dire, j’avais toujours rêvé de pouvoir faire comme les filles dans les films, lorsqu’elles mettent la chemise de leur copain. Je m’asseyais sur lui ensuite sur lui alors qu’il me fit remarquer que je nageais dans sa chemise et que j’étais très jolie sans. Mes joues s’empourpraient légèrement. J’approchais ma bouche de son oreille.

Et toi, tu es très beau sans ton pantalon.

Je lui rendais l’appareil. Je caressais ensuite son torse du bout de mes doigts. J’enfouissais ensuite ma tête dans son cou. Il me caressa mes cheveux d’une main et l’autre passa dans mon dos pour me tenir contre lui. J’étais encore mieux que tout à l’heure, et je n’avais pas envie que le temps s’arrête je pouvais rester des heures et des heures dans ses bras mais je savais que je devais le laisser travailler. Je déposais alors un bisou sur ses lèvres.

Je vais te laisser travailler tranquillement.

Je retournais dans le lit, sans réussir à me rendormir. A vrai dire, je préférai le regarder. Je lui avais dit qu’il était très beau sans son pantalon mais à vrai dire, il est autant avec son pantalon et je ne me lassais pas de le regarder. Combien de temps étions-nous restés dans cette situation, lui en train de travailler et moi en train de le regarder ? Je ne saurais le dire. Mais je fus tout aussi heureuse lorsqu’il rangeait ses papiers et qu’il retourna dans le lit. Je me remis dans ses bras pour me rendormir immédiatement.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Discretion de rigueur / Deborah   

Revenir en haut Aller en bas
 

Discretion de rigueur / Deborah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Niagara University™ :: Time to, delete you :: Les Archives :: 2011-2012 :: Archives rps
-
Votez !
Un vote toutes les deux heures ♥
www.obsession27
www.shitamachihito
www.nom du top